Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Les ravisseurs de Thérèse Claudia Priest condamnés aux travaux forcés à perpétuité

Bangui, 28 nov. (ACAP)- La Cour criminelle de Bangui présidée par le juge Jacques Oukara a condamné, mardi 27 novembre 2018 à Bangui, aux travaux forcés à perpétuité Dieudonné Ngaïbona alias "colonel" Dié et Fulbert Bondo, deux ex-miliciens anti-balaka poursuivis entre autres pour avoir pris en otage en décembre 2015 trois religieux dont la française Claudia Thérèse Priest.



Fulbert Bondo et Dieudonné Ngaïbona pendant l'énoncé du verdict
Fulbert Bondo et Dieudonné Ngaïbona pendant l'énoncé du verdict
La Cour a également condamné les accusés à verser à Mme Claudia Thérèse  Priest  une somme  de 100 millions de francs CFA, à Gustave Honoré Reosset  une somme de 300 mille francs CFA, à Elkana Ndawassa une somme de 1 800 000 mille francs CFA, et au collectif des organisations des droits de l’Homme une somme d’un franc symbolique à titre de dommage et intérêts.

Dieudonné Ngaïbona alias "colonel" Dié et Fulbert Bondo ont été reconnus coupables d’association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions  de guerre, vol à main armée, prise d’otage et séquestration.

En date du 19 décembre 2015, Dieudonné Ngaïbona et Fulbert Bondo ont pris en otage et détenu pendant 5 jours Mme Claudia Thérèse Priest qui se rendait dans un village à 45 km au nord de Bangui en compagnie des prêtres Gustave Honoré Reosset et Elkana Ndawassa pour remettre des médicaments  et du matériel à des centres de santé.

Arrêté le 2 mars  2016 par les Forces onusiennes sur la  route reliant Batangafo et Bouca (345 km au nord  de Bangui), Dieudonné Ngaïbona était accusé d'avoir pris en otage Mme Thérèse Claudia  Priest et ses accompagnateurs pour exiger la libération de son frère Rodrigue, alias "général Andjilo", milicien anti-balaka arrêté quelques semaines plus tôt.

Ouverte le 19 novembre dernier, cette deuxième session criminelle de la cour d'appel de Bangui est prévue pour prendre fin le 23 décembre prochain.
 

 

Mardi 27 Novembre 2018
Basile Rébéné/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1272 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur