Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Les Nations-Unies présentent le rapport sur les violations des droits de l’Homme en Centrafrique

Bangui, 2 Oct. (ACAP) – Le ministre en charge de la Justice, Garde des Sceaux, Arnaud Djoubaye-Abazene, a remis vendredi, 1er octobre 2021 à Bangui, au procureur de la République, Eric Didier Tambo, les résultats des rapports sur les violations des droits de l’homme en Centrafrique en vue de procéder aux enquêtes judiciaires contre les auteurs et complices des faits qui sont dénoncés et documentés par les Nations-Unies et par la commission d’enquête spéciale.



Le ministre Arnaud Djoubaye-Abazene a rappelé que l’ancien président de la République, François Bozizé Yangouvonda, a créé en décembre 2020, la coalition des patriotes pour le changement (CPC) pour déstabiliser la institution de la République, suite à l’invalidation de sa candidature aux élections présidentielles par la cour constitutionnelle.
 
« Le recours aux forces bilatérales et multilatérales par le gouvernement de la République, a permis de repousser les assaillants et rétablir la légalité constitutionnelle en Centrafrique », a indiqué le ministre de la Justice.
 
Selon lui, suite à ces opérations militaires pour la protection des institutions républicaines, la paix et la sécurité de la population centrafricaine, la division des Nations-Unies avait publié un rapport dénonçant 103 incidents des violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire, qui auraient été commis par les forces armées centrafricaines (FACA) et les forces d’appui au cours de leurs contre-offensives.
 
Le membre du gouvernement a témoigné que face à la gravité des faits dénoncés, le Président de la République, Faustin Archange Touadéra, a instruit le ministre de la Justice, des droits de L’Homme, Garde des Sceaux, de mettre en place une commission d’enquête spéciale chargé de faire la lumière sur les présumés crimes.
 
Le ministre Djoubaye-Abazene a développé que la commission d’enquête spéciale avait pour mission, d’interroger toute personne dont l’audition est nécessaire à la manifestation de la vérité en vue de dresser un rapport d’ensemble, à transmettre au ministre de la Justice, Garde des Sceaux.
 
Signalons que le ministre de la Justice, Garde des Sceaux Arnaud Djoubaye-Abazene a envisagé de maintenir la commission d’enquête spéciale comme un organe de veille, afin de documenter sur l’ensemble du territoire national, toutes les violations des droits de l’Homme.
 

 

Lundi 4 Octobre 2021
Chastelle LEMET / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 2286 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32