Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Fin à Bangui de la 4ème assemblée générale du comité de lutte contre le sida

Bangui, 12 mars (ACAP)- Le premier ministre M. Faustin Archange Touadéra a clos, mercredi 12 mars 2008 à l’hémicycle de l’Assemblée nationale à Bangui, les travaux de la 4ème assemblée générale du Comité national de lutte contre le sida (Cnls), ouverte mardi par le président François Bozizé.



Dans un discours prononcé en lieu et place du Président de la République, empêché, M. Faustin Archange Touadéra a déclaré que la lutte contre le sida constitue une des priorités du gouvernement, ajoutant que dans ce combat, « nos actions doivent converger et non diverger ».

Après avoir dénoncé « l’inadéquation entre ressources et résultats », il a instruit le comité à faire une gestion rigoureuse des ressources et de faciliter l’appropriation du plan opérationnel et du plan national de suivi et évaluation adoptés au cours de cette assemblée générale.

« A quoi sert-il de dépenser énormément pour les funérailles que de soigner et nourrir les malades ? », s’est interrogé le premier ministre, exhortant la population à s’investir dans la prévention et la prise en charge des malades du sida.

Au cours de cette 4ème assemblée générale du Cnls, il a été examiné et adopté le plan opérationnel 2008 et le plan national de suivi évaluation.

Le plan opérationnel a pour objectif entre autres de favoriser chez 60% de jeunes une meilleure connaissance des modes de transmission, de prévention en vue d’adopter un comportement sexuel responsable.

Il convient de rappeler que la requête de la République Centrafricaine été approuvée au 7ème appel du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Avec l’approbation de cet appel, les activités de lutte contre le sida en Centrafrique pour les cinq prochaines années seront financées pour un montant global de 22 milliards Fcfa.

Créé en mars 2002 pour inverser la tendance de la prévalence de l’infection à VIH, alors établie à 10%, le Cnls a indiqué, mardi, une baisse de ce taux à 6,2%.







Mercredi 12 Mars 2008
J.Soupou/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE | JUSTICE | SANTE



Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur
Facebook
Newsletter
Viadeo
Mobile
Flickr