Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Célébration en différé à Bangui de la journée mondiale de lutte contre le VIH/sida

Bangui, 3 déc. 2019-(ACAP) – Le Ministre de la Santé et de la Population, Pierre Somsé a présidé mardi 3 décembre 2019 à Bangui, la journée mondiale de lutte contre le VIH/sida célébrée en différé sur le thème : « Les communautés font la différence ».



Le but de cette journée est d'intensifier la sensibilisation de la population sur les voies et moyens en vue d'infléchir le taux d’infection du VIH dans la perspective d’atteindre l’objectif « Zéro stigmatisation/discrimination/décès liés au VIH/sida », d’ici l’horizon 2030.
 
« Le thème retenu de cette année capitalise tous les autres thèmes des trois dernières années précédentes qui portent sur la prévention, le droit à la santé et la connaissance du statut sérologique des individus au VIH/Sida », a indiqué le Ministre de la Santé.
 
Selon lui, la République Centrafricaine fait partie des pays qui dès le premier jour de l'apparition du VIH/Sida, ont fait de la lutte contre cette infection, une de leurs priorités d’action, des structures pour la riposte ont été mises en place et des programmes nationaux développés avec l’appui des partenaires et des Nations-Unies.
 
Le deuxième Vice-président du CNLS, Pierre Somsé a fait savoir qu’un plan de rattrapage a été mise en œuvre à travers des approches innovantes grâce à l’appui des organisations communautaires, des organisations nationales et internationales qui ont joué un rôle de premier plan dans la lutte contre le VIH.
 
« La journée mondiale de lutte contre le Sida », a-t-il poursuivi, « constitue une occasion privilégiée pour l’ensemble des acteurs de lutte, afin de mettre un point d’honneur sur leurs domaines d’intervention spécifique en vue d’accélérer la riposte nationale et de protéger les populations les plus vulnérables ».
 
Il a indiqué à cet effet que, la lutte contre le VIH/Sida interpelle non seulement les autorités politico-sanitaires, mais aussi et surtout, les leaders d’opinion et nécessite l’implication de la communauté.
 
Le Directeur-pays de l’ONUSIDA Patrick Eba a quant à lui, déclaré que cette journée a été décrétée pour célébrer les divers progrès que leur organisation accompli dans la réponse au VIH en République Centrafricaine et le thème de la journée montre le rôle important que jouent les communautés dans la lutte contre le VIH/Sida.
 
Il convient de signaler que lors de cette célébration, des bons de dépistage gratuit ont été offerts aux assistants.
 
 

Mercredi 4 Décembre 2019
Lyc/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Acap Rédaction | 26/12/2019 | 548 vues
00000  (0 vote)
1 sur 17

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur