Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Début à Bangui de la première édition des jeux concours inter écoles sur les infections sexuellement transmissibles

Bangui, 11 juin (ACAP)- Le directeur des innovations pédagogiques en matière de la population et de la santé au ministère de l’Enseignement primaire et secondaire, Rigobert Solet, a supervisé, lundi 10 juin 2019 à Bangui, la première édition des jeux concours inter-écoles sur les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH/sida, a constaté un journaliste de l'ACAP.



Cette activité organisée par le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Santé et de la Population avec l’appui financier de l’UNICEF a pour but de sensibiliser les adolescents et les jeunes sur les méfaits de cette pandémie.
 

Le directeur des innovations pédagogiques, Rigobert Solet, a expliqué que depuis 2018, les deux départements ministériels et leur partenaire, UNICEF, ont mis en place un programme en milieu scolaire, considéré comme l’un des plus élevé de la sous-région.
 

Il a souligné qu’il était question de former 5 pairs éducateurs par établissement choisi en vue de servir de relais de sensibilisation auprès de leurs camarades d’école, de collège ou de lycée.
 

« Nous voulons faire prendre conscience aux élèves et surtout aux jeunes filles dont la scolarité décroit dès l’âge de la puberté. Par rapport à l’objectif 2030, on voudrait avoir plus de femmes qui occupent les postes », a-t-il poursuivi.
 

Selon lui, pour atteindre cet objectif de 35% de femmes qui occuperaient les postes de responsabilité, il faudrait leur montrer les voies et moyens pour pouvoir éviter ce fléau, afin de leur permettre d’aller loin dans leurs études.
 

Il a fait savoir qu’au total 27 écoles sont choisies dans le cadre de ce projet pilote depuis 2018 et qu’aujourd’hui, c’est l’évaluation qui est faite et cela permettra de corriger le tir lors des prochaines éditions.
 

Il a noté que dans les années à venir, ce programme va s’étendre à tous les établissements primaires et secondaires de la République centrafricaine.
 

De son côté, le docteur Ludovic Fiomona, spécialiste du VIH/sida au bureau de l’UNICEF à Bangui, a indiqué que ces pairs éducateurs sont été formés sur la base d’un certain nombre de manuels d’éducation sexuelle complète élaborés par le ministère de l’Education nationale.
 

Il a spécifié que ces manuels traitent des questions du VIH/sida, mais également d’autres sujets comme la cohésion sociale, la santé de la reproduction, la sexualité des jeunes et même de l’hygiène.
 

Pour lui, cette activité se fait sur la supervision des experts du ministère de la Santé et de la Population, de l’Institut national de recherche et d’animation pédagogique (INRAP) et des enseignants formés pour la cause.
 

Il a salué la bonne collaboration des deux départements ministériels ainsi que de l’ONG CORDAID et a invité les autres partenaires au développement à leur emboîter le pas afin d’étendre ce programme dans l’arrière-pays.
 

Il convient de rappeler que le taux de prévalence du VIH/sida en milieu scolaire est de 2,6% et que les lauréats de ces jeux concours ont reçu des récompenses.

 

 

 

 


Mardi 11 Juin 2019
Etienne Vikoma/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 332 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur