Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Vers la création d’un centre d’assistance aux victimes de violences sexuelles

Bangui, 03 oct 2019 (ACAP)-Le Président de l’Institut Francophone pour la Justice et la démocratie (IFJD), professeur de droit, Jean Pierre et François Roux, avocats ont animé mercredi 02 octobre 2019 à l’Alliance Française à Bangui une conférence inaugurale sur le thème « Violences sexuelles et justice transitionnelle », à l’intention des professionnelles de droits en vue de créer un centre d’assistance aux victimes de violences sexuelles.



« Le centre d’assistance aux victimes de violences sexuelles comprendra  un pilier médical, un pilier psychologique, un pilier socioé-conomique et un pilier juridique », a indiqué la directrice de l’IFJD, Dr. Magalie Cesse.

Cependant, la grosse difficulté des piliers juridique  et judiciaire, a poursuivi Mme Cesse, est qu’elle dépend de tout le fonctionnement de la chaine pénale. C’est pour cela qu’il serait souhaitable de créer à côté, une école en vue de former de bons avocats au service des victimes.

Pour Mme Cesse, les futures professionnels qui sont aujourd’hui les étudiants, les enseignants- chercheurs de l’Université de Bangui, qui ont un travail important à faire, notamment la formation et la recherche, avocat-greffier ou magistrats, doivent  disposer d’une formation qui leur permettra de bien recevoir les victimes de violences sexuelles et aussi les auteurs.

Pour la Psychologue clinicienne, Mme  Fali Flore-Florence, cette école permettra de renforcer les capacités des acteurs de droit, avant d’exhorter les victimes de violences sexuelles à se présenter à la justice car, la justice transitionnelle va bientôt s’occuper de leurs préoccupations.

Le professeur Jean Pierre Massias a axé son intervention sur l’importance de la justice transitionnelle qui est une justice spéciale, et une justice d’adaptation. Car selon lui, les crimes de violences sexuelles pendant les conflits sont  des  crimes de masse et complexes. Pour lui, cette justice est une justice de la guerre vers la paix, car elle incarne la commission vérité et réconciliation.

L’avocat  François Roux a édifié les participants sur le rôle que doit jouer un avocat aux cotés des victimes pendant le procès.

Il faut  noter que  cette conférence débat a mobilisé plus de  300 professionnels de droits, enseignants-chercheurs, étudiants et la société civile.
 

Jeudi 3 Octobre 2019
BR/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 344 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur