Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Signature à Bangui d’un Protocole d’accord entre le gouvernement centrafricain et la BAD

Bangui, 3 déc. (ACAP)- Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua et le Représentant de la Banque Africaine de Développement, Joël Tokindang Sibaye, ont signé, lundi 3 décembre 2018 à Bangui, un protocole d’accord du projet d’appui au développement des chaînes de valeurs agricoles dans mes savanes (PADECAS) d’une valeur de plus de 16 milliards de francs CFA.



Photo Archive
Photo Archive
Le Ministre Félix Moloua a expliqué que le projet PADECAS d’une durée d’exécution de cinq ans, s’articule autour des activités réparties en trois composantes, notamment le développement des  filières végétales et animales et vise à développer les chaînes de valeurs pour les filières du manioc, du maïs, du riz, du haricot et du bovin.
 
Il a fait savoir que le projet introduira des technologies pour améliorer la productivité, la transformation et la commercialisation des produits agroalimentaires.
 
Il a souligné que la deuxième qui traite de l’appui institutionnel, de la Gouvernance et du renforcement des capacités consiste à améliorer la coordination et le dialogue entre les acteurs dans les chaînes de valeurs à travers le renforcement des capacités des institutions de soutien telles que l’Agence Nationale de Développement de l’Elevage (ANDE), la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC) et l’Agence Centrafricaine de Développement Agricol (ACDA) à travers l’appui au partenariat entre acteurs, y compris les partenaires publics-privés.
 
« La dernière composante porte sur la coordination et la gestion du projet et vise à gérer de manière efficiente le projet et comprend la gestion technique, administrative et financière », a-t-il poursuivi.
 
Selon le représentant de la BAD, Joël Tokindang Sibaye, la Centrafrique dispose de potentiels agro-écologiques et hydrologiques importants.
 
Il a indiqué que le secteur agricole emploie 66% de la population  active et représente environ 23% du PIB, l’élevage est pratiqué par plus de 80% de la population rurale.
 
Il a précisé que les secteurs emploient 63% des ménages pauvres et jouent donc un rôle majeur pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté.
 
Rappelons que le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Honoré Féïzouré, et le ministre de l’Elevage et de la Sécurité Animale, youssoufa Yérima Mandjo, ont pris part à cette signature du protocole d’accord.
 

Lundi 3 Décembre 2018
Serge Wilfrid Mbilika/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1272 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur