Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Report d'un mois de la célébration de la Journée mondiale de l'alimentation édition 2018 à Bambari

Bangui, 7 oct. (ACAP) - La célébration dans huit jours de la Journée internationale de la femme rurale puis la Journée mondiale de l'alimentation édition 2018 prévue à Bambari (centre) les 15 et 16 octobre prochain est reportée d'un mois par le gouvernement, selon une déclaration du ministre centrafricain de l’Agriculture et du Développement rural, Honoré Feïzouré.



Vue d'une partie du centre ville de Bambari
Vue d'une partie du centre ville de Bambari
Revenant d'une mission d'évaluation à Bambari, M. Feïzouré a dit que la célébration prévue pour les 15 et 16 octobre prochain se confronterait à deux défis majeurs, d'une part l'hébergement des invités et d'autre part le retour chez elles des personnes déplacées qui sont encore sur des sites.
 
La nouvelle, selon lui, discutée tant en conseil de cabinet avec le Premier ministre centrafricain qu'en conseil des ministres avec le chef de l'Etat, a permis aux plus hautes autorités du pays de différer la célébration de la Journée mondiale de l'alimentation précédée le 15 octobre de la Journée internationale de la femme rurale.
 
Désormais, a signalé M. Feïzouré, les nouvelles dates sont les 15, 16 et 17 novembre 2018.
 
Ce report s'explique, d'après le membre du gouvernement, par le délabrement de nombreux logements publics et administrations. Pour y faire face, il a annoncé que le gouvernement centrafricain est en train de mettre à contribution une section du génie militaire.
 
Par la suite, a-t-il soutenu, les fonctionnaires et agents de l'Etat affectés à Bambari pourront regagner leurs postes et se remettre décemment au travail.
 
Le second défi évoqué par M. Feïzouré est le retour des personnes déplacées dans leurs lieux de résidence antérieure, besoins que les intéressés ont liés au déploiement des militaires de Forces armés centrafricaines (FACA) dans la localité.
 
Au moment fort de la crise centrafricaine, l'occupation de la ville de Bambari par les groupes armés a été dominée par la destruction systématique des administrations et autres édifices publics. Des biens privés n'ont pas été épargnés, au point de faire perdre à la ville son lustre en sa qualité de deuxième ville après la capitale centrafricaine Bangui.
 
A la suite de certains arrangements avec les groupes armés, le gouvernement et la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA ont  décidé de célébrer cette année à Bambari la Journée internationale de la femme rurale et la Journée mondiale de l'alimentation édition 2018. L'occasion est également opportune pour réfectionner la route, longtemps abandonnée et gravement dégradée. 

Dimanche 7 Octobre 2018
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1232 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur