Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

RCA : La France appelle de nouveau les parties en conflit à entamer des pourparlers de paix à Libreville

PARIS, 3 janvier (Xinhua) -- La France a appelé jeudi les parties en conflit en République centrafricaine à répondre "sans délai" à l'invitation de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) à entamer des pourparlers de paix prévus à Libreville la semaine prochaine.



"Sur le plan politique, la négociation s'impose plus que jamais. Nous appelons les parties à répondre sans délai à l'invitation de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale à entamer des pourparlers de paix prévus à Libreville la semaine prochaine", a déclaré jeudi le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot, lors d'un point de presse.

"Nous restons mobilisés et nous sommes en contact avec toutes les parties afin de contribuer à un règlement politique durable de la crise que traverse actuellement la République centrafricaine", a-t-il ajouté.
Une stabilisation de la situation militaire a été observée récemment. La vigilance continue cependant de s'imposer, et "nous invitons nos ressortissants à rester attentifs aux messages communiqués par notre ambassade à Bangui", a soulligné Philippe Lalliot.
Une délégation de la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine (RCA) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (MICOPAX) venue de Libreville au Gabon séjourne à Bangui pour des rencontres en vue des pourparlers de paix envisagés pour sortir de la crise en cours dans le pays, a appris Xinhua jeudi auprès de la délégation.

Conduite par le colonel gabonais Ben Agourou, sous-chef de la MICOPAX auprès de la CEEAC en son siège de la capitale gabonaise, cette mission rencontre jusqu'à des acteurs de la société civile, comme par exemple Modeste Gonda, président du Réseau des plateformes des ONG de l'Afrique centrale contacté mardi, a-t-il révélé à Xinhua.

Par ailleurs, les activités reprennent progressivement ce jeudi à Bangui, mais le dispositif sécuritaire reste renforcé avec la présence d'un groupe de militaires dans chaque quartier dans la capitale de la République centrafricaine, où le régime est menacé par les rebellions de la coalition de Séléka depuis trois semaines.

Vendredi 4 Janvier 2013
Xinhua

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 2286 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32