Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Ouverture à Bangui des travaux de la 2ème session ordinaire du Conseil économique et social

Bangui, 2 août (ACAP) – Le président du Conseil économique et social (CES), Alfred Taïnga Poloko, a ouvert, mercredi 1er août 2018 à Bangui, les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil économique et social (CES), en présence des présidents des Institutions et quelques membres du gouvernement.



Photo de famille avec le président du Conseil économique et social, Alfred Taïnga Poloko (centre)
Photo de famille avec le président du Conseil économique et social, Alfred Taïnga Poloko (centre)
Cette deuxième session ordinaire va permettre aux conseillers économiques et sociaux d’échanger autour des questions sociales et structurelles à travers différentes thématiques en vue de formuler des recommandations y relatives à l’attention du gouvernement et à l’Assemblée nationale.
 
Le président Alfred Taïnga-Poloko a indiqué que les différents thèmes prévus sont entre autres l’acquittement de Jean-Pierre Bemba et la problématique de la réparation en faveur des victimes, les préparatifs de la journée mondiale de l’alimentation 2018 à Bambari, le développement du sport ainsi que l’état des lieux et les opportunités de financement des secteurs sociaux de base par l’Union Européenne et la Banque Mondiale.
 
"La prise en charge des malades dans les structures hospitalières en Centrafrique, le plan de Relèvement pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (RCPCA), son bilan à mi-parcours, les perspectives d’une paix durable en Centrafrique avec la feuille de route de l’Union Africaine et le salaire minimum interprofessionnel de garantie », a-t-il ajouté.
 
Conformément à sa mission, le bureau du CES a décidé de consacrer l’actuelle session aux problématiques  sociales afin d’accompagner les actions gouvernementales en faveur de la reconstruction de la République Centrafricaine, a indiqué Alfred Taïnga-Poloko.
 
Abordant le problème de la sécurité, le président du CES a fait savoir que "la concrétisation de l’initiative de l’Union Africaine pour la paix  apparaît comme une piste pertinente" pour laquelle il a encouragé le panel de facilitateurs à prendre en compte les préoccupations de la société civile et de la classe politique relatives à leur participation à ce processus.
 
Il a également encouragé l’ensemble de la communauté nationale, surtout les forces vives et la communauté internationale, à se mobiliser pour accompagner l’initiative africaine en faveur de la paix en République Centrafricaine.
 
Il convient de signaler que les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil Economique et Social prendront fin le 14 septembre prochain.
 

 

Jeudi 2 Août 2018
François Biongo / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1132 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur