Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Ouverture à Bangui d'un atelier de vulgarisation du code de justice militaire

Bangui, 6 mars (ACAP) – Le Directeur de cabinet au Ministère de la Défense Nationale et de la Reconstruction de l’Armée, le Lieutenant-colonel Arcadius Bétibangui, a ouvert, lundi 6 mars 2018 à Bangui, un atelier d’information et de discussion sur le code de justice militaire en République Centrafricaine.



L’objectif de cet atelier est d’informer et d’échanger avec les participants sur le rôle de la justice militaire dans le renforcement de la redevabilité, la gouvernance, le professionnalisme et la lutte contre l’impunité.
 
Le Lieutenant-colonel Arcadius Bétibangui a indiqué que l’adoption du code de justice militaire contribue à la redevabilité et à la bonne gouvernance des forces de défense et de sécurité et s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’impunité.
 
Il a souligné que ce nouveau code reste mal connu par tous les acteurs et doit être vulgarisé à travers la sensibilisation, la formation et l’ information pour non seulement renforcer une discipline au sein des forces de défense et de sécurité, mais aussi de reconstruire et garantir la relation civile-militaire au niveau de la justice.
 
Selon lui, c’est grâce aux partenaires multilatéraux, notamment l’Union Européenne, l’Union Africaine et à la MINUSCA que cet atelier de deux jours s’est déroulé.
 
Il est à noter que cet atelier réunit des cadres des ministères de la Défense nationale, de la justice et de la Sécurité publique ainsi que les autorités militaires et paramilitaires.

 
 

Mercredi 7 Mars 2018
Jonas Bissanguim / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1276 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur