Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Les candidats de Bangui passent le concours d’entrée dans les Forces Armées Centrafricaines

Bangui, 11 fév. (ACAP) - Environ 8 000 candidats venus des 8 arrondissements de Bangui ont subi, dimanche 10 février 2019 à Bangui, les épreuves écrites en vue de leur recrutement dans les forces armées centrafricaines (FACA).



Candidats dans une salle sous la surveillance des militaires des FACA et de la MINUSCA
Candidats dans une salle sous la surveillance des militaires des FACA et de la MINUSCA
Répartis dans quatre centres (lycée des Martyrs, lycée Marie Jeanne Caron, lycée Barthélemy Boganda et lycée technique), les candidats sont examinés sur trois disciplines à savoir la dictée, la culture générale et la mathématique.

Appuyé par la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA), ce concours vise à sélectionner les candidats des 8 arrondissements de Bangui dans le cadre du recrutement 2018.

« J’ai déposé mon dossier pour être recrutée dans l’armée centrafricaine, après ce test, je peux vous assurer que je n’ai pas bien travaillé car ça fait longtemps je n’ai pas mis pied à l’école », a témoigné   Judicaelle, une candidate venue du troisième arrondissement de Bangui.

Quant à Fleury Paterne, il se dit optimiste à l’issue du test : « j’ai bien composé, si tout se passe bien, je serai recruté dans les FACA afin de servir valablement mon pays ».

Le colonel Lea Yagongo Koualet, Directrice générale des ressources humaines  au ministère de la Défense et de la Reconstruction de l’armée, a indiqué que ce processus, qui a débuté depuis le 6 août 2018 avec l’appui de la MINUSCA et de l’EUTM-RCA, s’inscrit dans le cadre du recrutement 2018.

 « Vu le renforcement de moyens logistiques, les épreuves se sont bien déroulées ; j’ai observé une jeunesse motivée à servir leur pays dans l’uniforme. Les meilleurs seront sélectionnés et il y aura encore d’autres  recrutements annuels à venir jusqu’en 2023 ; donc il y a une raison d’espérer pour ceux qui n’auront pas de chance », a-t-elle signalé.

Notons que les présélectionnés auront à passer une visite médicale ainsi qu’un contrôle permettant d’écarter les éventuels auteurs d’une violence quelconque. 

Au début de l’année dernière, quelques  800 militaires des FACA étaient admis à la retraite.

Le recrutement en cours s’inscrit dans le cadre de la reconstruction de l’armée centrafricaine engagée début 2016 par le gouvernement et soutenue par la loi de programmation militaire adoptée le 18 décembre 2018, laquelle prévoit un recrutement étalé sur cinq ans jusqu’en 2023.

Les épreuves du 10 février dernier constituent la dernière phase du processus de recrutement amorcé fin 2018 dans les provinces de la République Centrafricaine.
    

Lundi 11 Février 2019
Franck Gonide /Acap

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1432 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur