Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Le Président Faustin-Archange Touadéra préside la cérémonie de fin de formation de 400 éléments de l'armée centrafricaine

Bangui, 6 août (ACAP)- Le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, a présidé, samedi 4 août 2018 à Béréngo, la cérémonie de fin de formation de 400 éléments des forces armées centrafricaines (FACA) issus de la 3ème promotion des soldats formés au maniements des armes russes.



Les militaires en fin de formation
Les militaires en fin de formation
Ces militaires sont formés dans le but de protéger la population ainsi que l’ensemble du territoire national et non pour faire la guerre, a déclaré Faustin-Archange Touadéra, ajoutant que tout pays a besoin de ses forces de défense pour assurer la protection de sa population et qu’un pays ne peut pas demeurer sans ses forces de défense et de sécurité.
 
"Aujourd’hui, vous voyez, petit à petit, nous sommes en train de reconstruire notre armée et ce que je voudrais que les Centrafricains sachent, c’est que dans cette formation, il y a les 200 éléments qui ont été choisis dans le cadre du processus du DDR pilote", a-t-il souligné.
 
Selon lui, ces éléments issus de l’ex-coalition rebelle Séléka ou de la milice Anti-balaka sont aussi formés au même titre que les autres soldats centrafricains pour être au service de leur pays.
 
Il a remercié les autres partenaires comme la France, l’Union Européenne, la Chine et les Etats-Unis d’Amérique qui contribuent de façon multiforme à la reconstruction des FACA.
 
Le Chargé d'affaires de la Fédération de Russie, Viktor Tokomakov, a, pour sa part, indiqué que le progrès social et économique de la Centrafrique est inséparable de la paix et de la sécurité et c’est la raison pour laquelle ce pays a besoin des forces de défense et de sécurité dignes de ce nom.
 
Il a fait savoir que la Fédération de Russie est heureuse de contribuer à cet effort de reconstruction de l’armée centrafricaine après sa déconfiture face aux différents groupes armés non conventionnels.
 
Le nouveau chef d’état-major de l’armée centrafricaine, le colonel Zéphirin Mamadou, a, quant à lui, noté que ce renforcement des capacités de nos FACA va se poursuivre de manière à les maintenir dans des conditions opérationnelles appréciables.
 
Il convient de rappeler que ces soldats ont déjà suivi la formation de l’EUTM.
 

 

Lundi 6 Août 2018
Etienne Vikoma/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1231 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur