Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Le Président Faustin-Archange Touadéra préside la cérémonie de fin de formation de 101 jeunes soldats issus des groupes armés

Bangui, 5 fév. (ACAP)- Le Président Faustin-Archange Touadéra a présidé, lundi 5 février 2018 au camp Kassaï, à Bangui, la cérémonie de fin de formation de 101 jeunes recrues de la promotion 2017-1 de l’armée centrafricaine, en présence du Premier-Ministre, Simplice-Mathieu Sarandji, du Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale, Aurélien Simplice Zingas, et des représentants de la communauté internationale.



Le Président Faustin-Archange Touadéra a expliqué que cette cérémonie est pleine de signification pour le pays dans la mesure où le succès du programme de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR) est une étape importante vers la réconciliation et la paix.
 
Il a souligné que par cette formation, le gouvernement a donné l’opportunité aux ex-séléka et ex-anti-balaka de se reconvertir en soldats de la paix et de la reconstruction de leur pays.
 
Selon le Chef de l’Etat, en acceptant de servir la République, ils ont l’obligation de ne plus obéir à des chaînes de commandement autres que celle de la hiérarchie de l’état-major des Forces armées centrafricaines (FACA).
 
« Vous n’appartenez plus aux groupes armés, vous n’appartenez plus aux groupes politico-militaires, vous n’êtes plus les bourreaux du peuple, des partisans de la violence et du désordre », a-t-il poursuivi.
 
Il a fait savoir que ces nouveaux éléments des FACA doivent montrer au peuple centrafricain que désormais, ils sont le garant de sa sécurité, de la protection et de la défense du territoire nationale contre les mercenaires étrangers qui pillent les ressources naturelles.
 
Le président de la République a relevé que 139 autres ex-combattants vont dans les prochains jours être formés pour la sécurisation du territoire nationale.
 
Il a remercié le commandant de l’EUTM, le général Hermanio Maio, et l’ensemble des instructeurs nationaux et étrangers pour la qualité de la formation prodiguée à ses jeunes recrues.
 
Le Général Hermanio Maio a, quant à lui, indiqué que durant deux semaines de stage, ces jeunes recrues ont remplis tous les objectifs de la formation et peuvent légitimement être appelés des soldats capables d’œuvrer aux côtés de leurs frères d’armes ayant acquis de l’expérience dans la défense du territoire nationale. 
 
Il convient de rappeler que cette formation s’inscrit dans le projet pilote du DDRR lancé le 30 août 2017 par le Président Faustin-Archange Touadéra.
 

 

Lundi 5 Février 2018
Etienne Vikoma/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 920 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur