Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Le Ministre Félix Moloua satisfait de « Londö », un projet censé en appeler d’autres

Bangui, le 4 mai (ACAP) - Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a fait savoir qu’en dépit de son caractère de projet d’urgence, le projet « Londo », debout en Sango, a déjà suscité des intentions d’intervention d’autres partenaires dans le but de renforcer les réponses aux besoins des populations vulnérables de la République Centrafricaine, lors d’une conférence de presse, mardi 2 mai 2017, à Bangui.



Félix Moloua recevant une photo des réalisations de "Londo"
Félix Moloua recevant une photo des réalisations de "Londo"
Cette conférence de presse a pour but de faire le point à mi-parcours de la mise en œuvre du projet « Londö », axé fondamentalement sur les Travaux à Haute Intensité de Main-d’Œuvre (THIMO).
 
Félix Moloua a précisé que grâce à ce projet, « les populations des sous-préfectures bénéficiaires participent elles-mêmes à la reconstruction des routes, aérodromes et autres lieux publics, ce qui, selon lui, leur procure de facto des pécules leur permettant de reconstruire leur cadre de vie ou relancer leurs activités économiques ».
 
Il a signalé qu’au-delà des objectifs socioéconomiques, la mise en œuvre du projet « Londö » dans certaines sous-préfectures réputées pour le contexte sécuritaire incertain a mis en confiance quelques partenaires qui ont immédiatement pris le relais à la fin dudit projet. Il a cité en exemple l’implantation des humanitaires qui se sont chargés de la réparation du bureau de la sous-préfecture de Bogangolo.
 
Du point de vue de la capitalisation des acquis du projet, le membre du gouvernement a donné comme exemple la facilité de la mobilité des populations bénéficiaires grâce à la réparation des routes et la distribution des bicyclettes durant l’exécution du projet dans les localités. Cette mobilité a favorisé l’écoulement des marchandises et le renforcement de la cohésion sociale.
 
Il a par ailleurs mentionné la rétrocession, à la fin du projet, de tous les outils aux municipalités des sous-préfectures bénéficiaires en vue d’accompagner les activités communautaires.
 
Il est à noter que le projet « Londö » est une initiative du gouvernement centrafricain. Placé sous l’autorité du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et sous la maîtrise d’ouvrage déléguée de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public en Centrafrique (AGETIP-CAF), le projet, a bénéficié d’une subvention de la Banque mondiale à hauteur de 10 milliards de francs CFA.
 
Pour l’heure, sa réalisation a déjà atteint 34 sous-préfectures de la République Centrafricaine. A l’occasion, plus d’un milliard de francs CFA ont été distribués aux intervenants.
 
16 autres préfectures sont actuellement en orbite. Raison pour laquelle le Président de la République Faustin-Archange Touadéra avait lancé la quatrième phase à Obo dans la préfecture du Haut-Mbomou.
 
 

Jeudi 4 Mai 2017
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 859 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3