Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Le Ministre Ange Maxime Kazagui confirme la poursuite des opérations de désarmement forcé au km5

Bangui, 11 avril. (ACAP) – Le ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, a déclaré, mercredi 11 avril 2018 à Bangui, que « les opérations de désarmement forcé au Km5, dans le 3ème arrondissement vont continuer jusqu’à ce que ces groupes de criminels soient mis hors d’état de nuire ».



  Le Ministre Ange Maxime Kazagui a expliqué que "l’objectif de ces opérations n’est pas de s’en prendre aux populations, qu'elles soient chrétiennes, musulmanes ou autres".
 
Il a invité les populations dudit arrondissement à soutenir les opérations conjointes des forces de défense et de sécurité et des casques bleus de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA).
 
« Il s’agit de mener des opérations qui consistent à traquer ou à débarrasser le Km5 des groupes de bandits, des bandits armés qui empêchent la quiétude des populations et des commerces », a indiqué le ministre Kazagui.
 
Il convient de rappeler que ces opérations qui ont démarré le 8 avril dernier à 2 heures du matin se sont poursuivies dans l'après-midi du mardi 10 avril, provoquant le déplacement de nombreux habitants du Kilomètre 5.

Dans un communiqué daté du 10 avril, la MINUSCA indique que sa force engagée dans ces opérations  "a dû repousser des éléments lourdement armés des groupes criminels qui ont délibérément ouvert le feu sur les forces internationales, qui ont riposté".

Suite à ces affrontements, "Neuf casques bleus membres du contingent rwandais ont été blessés, dont l’un a succombé à ses blessures. Un autre casque bleu se trouve dans un état critique", précise le communiqué sans fournir plus de précision quant au bilan.

Dans la matinée du mercredi 11 avril, des habitants du Kilomètre 5 ont transporté devant les locaux de la MINUSCA les corps de plusieurs victimes des accrochages de la veille.

Cette poussée de tension dans la capitale centrafricaine, où s'ouvre ce 11 avril la première réunion du Groupe international de soutien à la République Centrafricaine (GIS-RCA) et où sont arrivés la veille le Secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations, Jean-Pierre Lacroix, et le commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'Union africaine (UA) Smaïl Chergui.



 

 

Mercredi 11 Avril 2018
François Biongo / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 989 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur