Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Journée porte ouverte à l’Institut pasteur de Bangui

Bangui, 06 déc. (ACAP)-Le Directeur de l’Institut pasteur de Bangui, Jean-Pierre Lombart a organisé vendredi 6 décembre 2019 à Bangui, une journée porte-ouverte sur le thème : « Ensemble pour une meilleure santé ».



Le but de cette journée porte-ouverte est de communiquer sur les différents sujets d’appui à la santé publique d’une part et d’autre part de présenter les dispositifs de riposte contre les épidémies mis en place au sein du ministère de la Santé et de la Population.
 
Le directeur scientifique, Emmanuel Nakouné a expliqué que cette journée porte-ouverte a été organisée pour présenter à la population centrafricaine ce que fait l’Institut Pasteur de Bangui.
 
Il a souligné que l’Institut Pasteur de Bangui fait partie de l’organigramme du ministère de la Santé et de la Population et sa mission est d’accompagner ledit département au sujet de la lutte contre les maladies, de faire la prévention, mais malheureusement ce travail n’est pas bien perçu.
 
Il a aussi évoqué le fait que la collaboration du ministère de la Santé avec d’autres départements ministériels est primordiale,  en ce sens que 75% des maladies viennent des animaux. Ces animaux vivent dans un environnement et le ministère de l’Environnement est aussi concerné et si on veut lutter contre une maladie, il faut mettre les gens tous ensemble.
 
Il a indiqué que pendant cette journée, l'Institut Pasteur va présenter quelques cas concrets de maladies qui sont une menace pour la santé publique notamment les virus à Ebola ou la variole du singe.
 
« Ensuite on a vu des problèmes de résistance des bactéries. L'Institut a constaté que la plupart des bactéries qui infectent l’homme dont les infections urinaires, ou la tuberculose sont résistants et ces bactéries ne répondent plus à aucun antibiotique qui est utilisé dans le pays », a-t-il poursuivi.
 
Il a noté que c’est la même chose avec le VIH/Sida ou certains malades mis sous traitement antirétroviraux ont eu des échecs thérapeutiques. Car ces études sont importantes pour le ministère de la Santé pour décider de l’issue de la prise en charge des malades.
 
Le directeur Emmanuel Nakoune a invité les professionnels des médias de sensibiliser la population centrafricaine sur le vaccin de la rage qui est gratuit actuellement à l’Institut Pasteur de Bangui.
 
Selon lui, si quelqu’un est mordu par un chien, griffé par un chat et qu’il y a une plaie, il faut laver la plaie abondamment avec du savon et amener la personne à l’Institut Pasteur pour recevoir un vaccin.
 
Il convient de rappeler que pendant cette journée porte-ouverte, il a eu plusieurs communications sur différentes maladies, suivi de visite guidée de nombreuses installations techniques de l’institut.
 

Vendredi 6 Décembre 2019
EV/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIAL
Acap Rédaction | 20/04/2020 | 1203 vues
00000  (0 vote)
1 sur 21

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur