Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Information et sensibilisation des acteurs sur le mouvement coopératif

Bangui, 21 déc. (ACAP) - Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Honoré Feïzouré, a ouvert, vendredi 21 décembre 2018 à Bangui, un atelier d'information et de sensibilisation sur la dynamique de relance du mouvement coopératif et la législation communautaire sur les sociétés coopératives en République Centrafricaine.



Vue générale de l'atelier
Vue générale de l'atelier
L'objectif de cet atelier est de permettre aux participants de prendre conscience de l'importance du mouvement coopératif et de sa pertinence comme une forme d'organisation pouvant favoriser la lutte contre la pauvreté.
 
D'après le ministre Féïzouré, "le mouvement coopératif, mondialement conduit par l'Alliance coopérative internationale depuis 1895, est un organe consultatif de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Il résulte des conséquences du développement du capitalisme ayant été à la base d'une inégalité entre les riches et les pauvres".
 
Autrement dit, le mouvement coopératif vise à promouvoir un mode de développement qui combine l'économique et le social.
 
Dans le monde, a-t-il indiqué, les coopératives maîtrisent certaines filières, à l'exemple de la production des fleurs ou du sucre, la commercialisation du riz, le commerce alimentaire, la technique rurale, etc. D'où leur concours à la création des richesses des pays concernés.
 
La conférence panafricaine a mené des réflexions sur le mouvement coopératif en Afrique qui ont abouti à l'adoption, en 2010, de l'acte uniforme de l'OHADA (Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires) sur les sociétés coopératives.
 
L'atelier de sensibilisation sur le mouvement coopératif est animé par le Secrétariat exécutif de la conférence panafricaine coopérative en axant les discours sur le mouvement coopératif dans le monde et en Afrique ; l'Acte uniforme OHADA sur les sociétés coopératives et les perspectives de l'entreprenariat coopératif dans tous les secteurs ; le rôle des sociétés coopératives dans le développement durable de la République Centrafricaine.
 
Le représentant de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Alain Constant, a signalé que la République Centrafricaine "n'a pas encore pu engager pleinement des actions de vulgarisation de l'Acte uniforme afin de permettre son appropriation, à l'instar d'autres Etats parties". 

Vendredi 21 Décembre 2018
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1644 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur