Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Forte mobilisation de la population pour les festivités du 1er décembre à Bouar

Bouar, 1er déc. (ACAP) - Les festivités marquant le 60ème anniversaire de la proclamation de la République centrafricaine, ancienne colonie française de l'Oubangui-Chari, ont connu un engouement inhabituel à Bouar (452 km au nord-ouest de Bangui), ce samedi 1er décembre 2018.



Ici, le passage des militaires, en encadré, les autorités
Ici, le passage des militaires, en encadré, les autorités
Le défilé qui a duré près de trois heures sur la principale avenue de la localité a mobilisé des militaires, des gendarmes, des policiers, des élèves, des étudiants des instituts de la localité, des cadres des administrations déconcentrées de l'Etat, des opérateurs économiques, des sportifs et artistes, des religieux, hormis les catholiques, etc.
 
Quelques minutes avant le grand défilé, le préfet de la Nana-Mambéré, Mme Diane-Prisca Senga Renazou, dans son adresse à la population, a rappelé les ambitions du président de la République Faustin-Archange Touadéra contenues dans le Plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA) portant entre autres sur la sécurité et la restauration de l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire national.
 
Elle a aussi attiré l'attention des communautés sur la scolarisation des filles, souvent exposées aux tâches domestiques ou à la recherche des minerais, dans le sillage de leurs parents dans la région.
 
Enfin, elle a exhorté ses administrés à mettre à profit les opportunités qu'offre la région dans les domaines de l'agriculture et de l'élevage.
 
Les festivités du 1er décembre se sont déroulées, de bout en bout, en présence des autorités locales, des représentants de la communauté internationale (MINUSCA), des députés de la région, de conseillers à la présidence de la République et du Mouvement Cœurs unis (MCU), proche du président Touadéra.
 
La célébration de ce 60ème anniversaire de la République Centrafricaine a donné lieu à une controverse, l'église catholique et une partie de l'opposition ayant appelé la population au recueillement pour rendre hommage aux victimes des tueries perpétrées par des groupes armés autour de la mi-novembre dans l'arrière-pays, en général, et surtout à Alindao, dans la préfecture de la Basse-Kotto, où l'évêché abritant des déplacés a été attaqué par des hommes de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC), faisant une cinquantaine de morts.

Samedi 1 Décembre 2018
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Service Photos
Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1272 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur