Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Cent journalistes formés sur le journalisme sensible au conflit

Bangui, 25 juillet (ACAP)- Cent professionnels des médias ont achevé, mercredi juillet à Bangui, un atelier de formation organisé par le Haut Conseil de la Communication (HCC) et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) sur le thème : « Journalisme sensible au conflit et le rôle des médias dans la mise en œuvre de l’accord de paix », a constaté un journaliste de l'ACAP.



Le président du HCC, José Richard Pouambi, avec des journalistes (archives ACAP)
Le président du HCC, José Richard Pouambi, avec des journalistes (archives ACAP)
Durant 48 heures, les participants ont été édifiés entre autres sur la nécessité de recouper les informations avant leur diffusion afin d’éviter la diffusion des rumeurs dans les médias traditionnels et sur les réseaux sociaux, l’importance de  communiquer avant, pendant et après les pourparlers de paix (médiation).
 
A l’ouverture des travaux, la Représentante résidente du PNUD, Nathalie Boucly, a expliqué que cet atelier est une activité qui s’inscrit dans le cadre du projet de la médiation et le dialogue en Centrafrique, financée par le fonds de consolidation de la paix (PBF) et mis en œuvre par le PNUD.
 
Il est très important dans le cadre de la médiation et du dialogue d’avoir une presse libre et qui est en mesure de filtrer les informations reçues et de savoir la rendre afin de contribuer à la paix, a-t-elle souligné.
 
Pour sa part, le rapporteur général du HCC, Vincent Namrona, a indiqué que l’enjeu de cet atelier, c’est qu’il faut que le journaliste soit capable de chercher l’information, de la traiter et de la diffuser ou publier conformément au code d’éthique et de déontologie.
 
« Nous sommes en période de conflit, il y a des informations qui ne doivent pas être diffusées ou publiées afin de ne pas occasionner des troubles à l’ordre public, d’inciter à la haine ou à la violence », a-t-il poursuivi.
 
Selon lui, les résultats attendus de cet atelier consistent à faire prendre conscience aux journalistes de leurs responsabilités dans le traitement et la diffusion des informations jugées tendancieuses.
 
Il convient de rappeler qu’outre la nouvelle loi sur la liberté de la communication qui devrait prendre en compte la question des réseaux sociaux, des voix s’élèvent pour préconiser l'adoption d'une loi qui régulerait la circulation des images sur les réseaux sociaux.
 

Jeudi 25 Juillet 2019
Ev/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Lancement officiel des émissions de Radio Centrafrique en modulation de fréquence 16 janvier 2019
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1767 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur