Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Session de formation sur l’entrepreneuriat

Bangui, 26 mai. (ACAP) – Le ministre des petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel, Maxime Balalu a avoué mercredi 26 mai 2021 à Bangui, que l’économie nationale est fondée sur les secteurs des petites et moyennes entreprises qui représentent 80 %, à l’ouverture des travaux de session de formation sur l’entrepreneuriat, une nouvelle possibilité de création d’emplois et de richesse, en présence du coordonnateur du cadre intégré renforcé (CIR),Edmond Mologodo.



Le but de cette session de formation est de donner aux participants des atouts solides et nécessaires, afin d’éradiquer la pauvreté et le chômage en milieu des jeunes et leur proposer des alternatives pour mieux gérer leurs entreprises.
 
Durant trois jours,  près de 100 participants venus des différents secteurs public, privé, informel et élèves des lycées professionnels, seront édifiés entre autres sur comment créer une entreprise à partir de rien, les étapes et les procédures administratives de création d’une entreprise, comment devenir un entrepreneur à succès  et les pratiques du montage d’un projet d’entreprise.
 
Le ministre Balalu a soutenu que cette session de formation des acteurs du secteur informel  et élèves des lycées professionnels s’inscrit dans la dynamique et l’orientation données par le gouvernement  qui veut faire du secteur privé un moteur de la croissance économique, en se focalisant sur l’énergie de la jeunesse qui n’aspire qu’à la paix et au mieux vivre.
 
Le membre du gouvernement a réitéré qu’au cours de cette formation, les participants vont échanger et approfondir la réflexion sur les possibilités de création d’emplois, afin de booster l’esprit entrepreneurial.
 
« Il sera question de proposer des stratégies à adopter pour encourager la migration du secteur informel vers le formel », a poursuivi Maxime Balalu.
 
Le coordonnateur du cadre intégré renforcé, Edmond Mologodo a indiqué que son institution est un programme de renforcement de capacité qui comporte deux volets à savoir : un volet consacré à l’appui institutionnel et un autre qui appuie des projets productifs.
 
Selon lui, le cadre intégré s’intéresse particulièrement aux secteurs de petites et moyennes entreprises et du secteur informel.
 
Il est à signaler que cette session de formation est organisée par le ministère des Petites et Moyennes Entreprises avec le concours technique et financier du cadre intégré renforcé.
 

 

Mercredi 26 Mai 2021
F B / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Acap Rédaction | 20/07/2021 | 233 vues
00000  (0 vote)
1 sur 31

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur