Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Résultats positifs pour l’année académique 2019-2020 selon le ministre Moukadas Nouré

Bangui, 14 sept. (ACAP)- Le ministre l’Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Alphabétisation,
Moukadas Nouré, a soutenu, lors d’une conférence de presse samedi 14 septembre à Bangui, que le bilan de l’année académique 2019-2020 est positif en ce sens que son département a réussi à organiser des examens et concours sur toute l’étendue du territoire national hormis dans l’inspection académique de la Basse-Kotto où, il y a eu des séances de rattrapage.



Moukadas Nouré (à droite), lors de la conférence de presse en compagnie de Joyce-Patricia Bekha, de l'Unicef
Moukadas Nouré (à droite), lors de la conférence de presse en compagnie de Joyce-Patricia Bekha, de l'Unicef
Le but de cette conférence de presse, organisé en prélude à la rentrée scolaire 2019-2020, est d’échanger sur les réalités de la rentrée scolaire à venir, de faire l’état des lieux des activités de l’année dernière en vue d’y apporter des correctifs.

Les résultats du baccalauréat de cette année sont positifs parce qu’il y a eu une nette évolution du taux de réussite au 1er tour, a souligné le ministre Moukadas Nouré, précisant que pour les deux années précédentes, le taux d’admission au baccalauréat au 1er tour avoisinait 5% et 6% et que cette année, ce taux a progressé de 3%, pour un taux cumulé du 1er et 2ème tour à 25%.
 
« Mais si progressivement, nous arrivons à augmenter ces taux d’admission des candidats admis du coup, en même temps, nous allons fournir à l’enseignement supérieur les meilleurs produits de notre système éducatif », a-t-il poursuivi.
 
Pour le chef de section de l’Education de l’UNICEF, Joyce-Patricia Bekha, la question de la qualité de l’éducation évoquée par le ministre Moukadas Nouré est très importante, et c’est pour cette raison que son institution appuie le département de l’Education nationale tant dans la formation des enseignants que dans l’acquisition des outils pédagogiques.
 
Elle a déploré le fait que tous les élèves de Centrafrique ne sont pas logés à la même enseigne. Il y a ceux qui vivent sur les sites des déplacés et ceux résidant dans les zones de conflit, qui n’ont pas eu la chance d’avoir des enseignants qualifiés pour dispenser des enseignements de qualité.
 
Il convient de rappeler que le lancement solennel de la rentrée scolaire 2019-2020 aura lieu le lundi prochain à Liton (22 km au nord-est de Bangui).

Samedi 14 Septembre 2019
EV/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 344 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur