Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Prélude à la signature d'un accord tripartite pour le rapatriement des Centrafricains réfugiés au Congo

Bangui, 1er août (ACAP) - Les autorités du Congo Brazzaville, de la République centrafricaine et du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) tiennent, du jeudi 1er au vendredi 2 août 2019 à Bangui, une réunion tripartite dans le but de définir les contours d'un accord devant accélérer le processus du rapatriement volontaire des Centrafricains réfugiés au Congo Brazzaville.



Photo de famille des autorités des deux pays et des représentants du HCR
Photo de famille des autorités des deux pays et des représentants du HCR
La cérémonie d'ouverture de cette session, tenue en marge de la grande commission mixte Congo-République centrafricaine, a enregistré la présence des ministres congolaise des Affaires sociales et de l'action humanitaire, Mme Antoinette Dinga-Dzondo, centrafricaine de l'Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, Mme Virginie Mbaïkoua, les représentants du HCR des deux pays, MM. Cyr-Modeste Kouamé (Congo) et Buti Kalé (RCA) ainsi que les ambassadeurs des deux pays.
 
Le but de cette session est d'examiner les projets de l'accord soumis à l'appréciation des experts des deux pays et censé servir de cadre juridique formel pour les prochaines opérations de rapatriement volontaire.
 
Point n'est besoin de rappeler qu'à cause de la crise politico-militaire qui a secoué la République centrafricaine, dont le pic se situe au mois de mars 2013, de nombreux Centrafricains craignant pour leur sécurité ont fui dans presque tous les pays limitrophes. Le Congo Brazzaville à lui seul avait accueilli plus de 31.000 réfugiés centrafricains.
 
Avec le retour à la légalité constitutionnelle et l'accalmie enregistrée peu après la signature à Bangui, le 6 février dernier, de l'Accord de paix négocié à Khartoum au Soudan, de nombreux Centrafricains ont exprimé le besoin ardent de retourner dans leur pays d'origine.
 
Sans attendre un accord tripartite mais sur la base d'une lettre d'échange suivant une procédure allégée, le HCR a facilité, entre 2017 et 2019, le retour par voie terrestre d'environ 5.000 réfugiés centrafricains résidant dans la région congolaise du Likwala.
 
La signature vendredi 2 août 2019 d'un accord tripartite devant favoriser le retour volontaire des Centrafricains chez eux est la troisième du genre, après celle du Cameroun le 29 juin dernier et celle du Congo Kinshasa le 5 juillet. 

Jeudi 1 Août 2019
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 344 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur