Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Ouverture des travaux du forum de validation de la politique de la jeunesse

Bangui, 21 déc. (ACAP) Le Président de la République, François Bozizé, a ouvert, jeudi 21 décembre 2006, en la salle de conférence de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), à Bangui, les travaux du Forum de validation de la politique nationale de promotion de la jeunesse centrafricaine sur le thème ‘’jeunesse actrice du développement pour le renouveau national’’.



Organisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports avec le concours financier de l’Unicef-Bangui, l’UNFPA et le service de la coopération et d’action culturelle près l’Ambassade de France à Bangui, ces assises regroupent les préfets, les directeurs régionaux et inspecteurs préfectoraux de la jeunesse et des sports, les associations et organisations de la jeunesse, deux jeunes dont un garçon et une fille par préfecture ainsi que les ministères menant des activités en faveur de la jeunesse.

Le but principal de la politique nationale de la jeunesse est d’assurer aux jeunes le plein épanouissement de leurs facultés physiques, mentales et morales et de créer des conditions favorables à leur insertion sociale, économique et professionnelle afin qu’ils deviennent des acteurs avertis d’un développement harmonieux et durable pour-eux-mêmes.

Le Représentant de la jeunesse, M. Gabin Kpéou a déclaré que « les gouvernements qui se sont succédé ont fait certes des questions de la jeunesse leurs préoccupation majeures, mais en réalité les actions menées ne sont pas orientées dans un cadre cohérent d’un plan d’action ».

Pour lui, ’’ les problèmes de la jeunesse sont demeurés entre autres la pauvreté généralisée des jeunes, le chômage, la forte proportion du taux du VIH/Sida et la déperdition scolaire ».

Représentant 78% de la population, la jeunesse centrafricaine constitue la catégorie sociale active, a relevé le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Désiré Kolingba, pour qui « Nous devons nous doter d’un cadre institutionnel opérationnel favorable à l’encadrement socio-éducatif et à l’insertion socio-économique des jeunes ».

Il a expliqué que « ces instruments doivent permettre de faire des jeunes de Centrafrique des acteurs et des partenaires, non seulement pour leur propre développement, mais pour le développement économique national ».

M. Kolingba, a également recommandé la mise en place d’un fonds national d’appui aux initiatives des jeunes pour permettre à ceux-ci de réaliser leurs actions.

« Nous devons maintenant pencher véritablement sur le défi au quel la jeunesse est confrontée pour proposer des solutions durables pour le bien être de tous », a quant à lui affirmé le Président François Bozizé, à l’ouverture des travaux, ajoutant qu’ ‘’Il reste maintenant à traduire l’engagement du gouvernement par des actions concrètes et efficaces en faveur de la jeunesse’’.


Jeudi 21 Décembre 2006
Sébastien Lamba/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 11263 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32