Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Ouverture des négociations entre le gouvernement et les institutions financières internationales

Bangui, 12Août (ACAP) Le ministre des Finances et du Budget, M. Thédore Dabanga, a ouvert samedi 12 Août 2006 à Bangui, les discussions Fonds Monétaire International, Banque Mondiale, Banque Africain de Développement et le gouvernement centrafricain dans le cadre de la 2ème revue des mesures des programmes Post Conflit.



Ouverture des négociations entre le gouvernement et les institutions financières internationales (ph. Debato/Acap
Ouverture des négociations entre le gouvernement et les institutions financières internationales (ph. Debato/Acap
Le ministre Dabanga, a souligné que cette discussion consistera « à faire l’évaluation complète des mesures afin de saisir leur impact sur la situation économique et sociale et de jeter les bases d’un nouveau programme de développement économique et social indispensable pour notre pays ».

Concernant les mesures, M. Théodore Dabanga a précisé que la plus importante mesure est « la réduction de la masse salariale des fonctionnaires et le contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires »

Il a également annoncé la mise en œuvre par le gouvernement d’autres mesures dans le domaine de l’amélioration des recettes et de la bonne gouvernance, à savoir entre autres « l’intensification des contrôles des dossiers fiscaux, le renforcement du Guichet Unique au port de Douala, l’opérationnalisation du site internet des finances. »

Le chef de la mission conjointe FMI/BM, M. Robert York, a précisé que l’objectif de la mission est d’examiner l’évolution récente de la situation économique et les résultats enregistrés au premier semestre 2006 dans la mise en œuvre du programme d’aide d’urgence au pays sortant d’un conflit appuyé par le FMI.

Le représentant de la Banque Mondiale, M. Horton Brendan, a déclaré vouloir « poursuivre la préparation du réengagement et d’apurement des arriérés envers la Banque Mondiale ».

Il a également indiqué vouloir « poursuivre la discussion sur la matrice multisectorielle, document cadre de politique économique, dont la finalisation est attendue au début de l’année 2007 ».

Le délégué de l’Union Européenne, M. Jean-Claude Esmieu a précisé que « l’Union Européenne attend avec beaucoup d’impatience le résultat de cette mission », estimant que ce résultat permettra à l’Union Européenne de « repartir dans l’aide budgétaire et l’apurement de la dette ».

M. Esmieu a rappelé que « l’union Européenne a repris son aide depuis le 1er juillet 2005 et a réengagé des fonds importants pour des projets sociaux en Centrafrique ».

Le représentant de l’ambassadeur de France à Bangui, M. Jacques Guillemin, a déclaré que « la France suivra avec une attention particulière cette mission » qui, sur fond de projets réels constatés par le FMI, la BAD et la Banque Mondiale, pourrait entamer le processus de réengagement de ces institutions pour jeter les bases de programmes de développement.

Samedi 12 Août 2006
Sébastien Lamba

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE | JUSTICE | SANTE



Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur
Facebook
Newsletter
Viadeo
Mobile
Flickr