Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Ouverture d'un atelier sur les polluants organiques persistants

Bangui, 26 juillet (ACAP) : Un atelier de formation sur les polluants organiques persistants (POP) en RCA s’est ouvert, hier mardi 25 juillet 2006 à l’Hôtel Somba, à Bangui.



Une trentaine de membres du comité de pilotage de la Convention de Stockholm et des experts ayant pris part aux différentes activités sur les polluants organiques persistantes (POP) en RCA participent à cette session dont la fin des travaux est prévue pour le vendredi 27 juillet 2006.

La RCA s’est déjà dotée d’une législation en la matière. Celle-ci tient compte des normes prescrites. Cependant, au regard de la convention de Stockholm, ces dispositions sont obsolètes et méritent d’être révisées afin de sauvegarder l’environnement et garantir un développement humain durable en RCA.

Trois discours ont marqué la cérémonie d’ouverture présidée par le Ministre Emmanuel BIZZO, en charge des Eaux, Forêts, Chasses et Pêche, entouré de ses proches collaborateurs.

Selon M. Jean VAN Derkolk, de l’Institut des Nations Unies pour la Recherche et la Formation, l’atelier a pour objectifs de réactualiser le plan national de mise en œuvre de la convention de Stockholm en approfondissant les approches et les outils présentés des travaux de groupe, sensibiliser les participants aux possibilités de financement pour les plans d’action et familiariser les participants avec les concepts énoncés dans le domaine du financement.

« La RCA connaît un problème de gestion des déchets ménagers en général et des POP en particulier » a déclaré le Ministre Emmanuel BIZZO, à l’ouverture de l’atelier.

Pour lui, la solution passe par la formation des techniciens et la mise à disposition de moyens financiers adéquats aux fins de la prévention et de la gestion des stocks périmés nécessitant un savoir-faire.

M. BIZZO a précisé que le présent atelier vise à explorer les voies et moyens pour résoudre ce problème, la RCA s’étant engagée dans ce processus dont la prochaine étape sera la validation du plan de mise en œuvre de la convention de Stockholm.
Le défi est de taille pour les participants au présent atelier qui seront soumis à deux types d’exercice, la phase pratique où ils vont bénéficier des enseignements nécessaires et la phase pratique durant laquelle ils seront appelés à échanger leurs expériences lors des discussions.

Rappelons que les polluants organiques persistants (POP) en RCA proviennent de l’agro-industrie, notamment, des entreprises industrielles, HUSACA (savon), SOCADETEX (coton), SUCAF (sucre) et Centrapalm (huile de palme).

Pour les polluants des eaux, l’empoisonnement est provoqué par l’utilisation des produits chimiques pour la pêche et la chasse ainsi que les pesticides.

Mercredi 26 Juillet 2006
Aimé Lékéliho /ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Marcellin NGONDA /Acap | 17/02/2021 | 182 vues
00000  (0 vote)
1 sur 28

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur