Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Ouverture à Bangui d’un atelier national de validation du document de la politique forestière de la République centrafricaine

Bangui, 8 Jan. (ACAP)- Le ministre des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, Lambert Moukove Lissane, a ouvert, mardi 8 Janvier2019 à Bangui, un atelier national de validation du document de la politique forestière de la République Centrafricaine.



L’objectif principal de cet atelier est de valider le document final de la politique forestière par les partie prenantes et d’analyser la pertinence des choix stratégiques proposés par les participants.
 
Le ministre Lambert Moukové Lissane a indiqué que la République Centrafricaine dispose d’énormes potentialités en ressources naturelles, notamment forestières, fauniques et halieutiques qu’il convient de bien gérer.

Il a noté que la valorisation et la gestion des ressources forestières au plan social, économique et environnemental est encore loin d’assurer une meilleure lisibilité de leurs contributions à l’économie nationale.
 
Il a fait indiqué que plusieurs initiatives sont prises par le gouvernement afin d’assurer une gestion durable des forêts centrafricaines, d’une part, et d’améliorer la contribution du secteur forestier à l’économie nationale, d’autre part.
 
Pour le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en Centrafrique, Jean-Alexandre Scaglia, la FAO avait, conformément à son mandat, appuyé le gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre du projet intitulé « Appui à la formulation de la politique forestière en République Centrafricaine ».
 
Il a souligné que cet appui de la FAO vient consolider et renforcer les instruments existants, notamment le code forestier promulgué en 2008, ajoutant vouloir prendre en compte les questions émergentes telles que les demandes de changement suscitées par les préoccupations liées aux changements climatiques.
 
Selon lui, « la forêt, grâce à une politique forestière robuste, peut devenir un pilier de la relance économique centrafricaine et un des contributeurs majeurs à l’amélioration du niveau de vie des populations».
 
Il convient de rappeler que cet atelier d'une durée de trois jours regroupe plus d’une soixantaine de personnes issues des différents ministères.
 

Mardi 8 Janvier 2019
Jonas Bissanguim/ ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1509 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur