Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Michaëlle Jean élevée au grade de Docteur honoris causa de l’Université de Bangui

Bangui, 14 avril (ACAP) - Le Recteur de l’Université de Bangui, Jean-Laurent Sissa-Magalé, a décerné, vendredi 14 avril 2017, le titre de Docteur Honoris Causa à la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, qui achevait une visite officielle de 3 jours en République Centrafricaine.



Michaëlle Jean entourée par les autorités politiques et universitaires de la RCA
Michaëlle Jean entourée par les autorités politiques et universitaires de la RCA
L'attribution de ce titre à Michaëlle Jean relève d’une décision du Conseil d’université, a indiqué Jean-Laurent Sissa-Magalé au cours d'une cérémonie solennelle en présence du Président de la République Faustin Archange Touadéra, du Président de l'Assemblée nationale Abdou Karim Meckassoua ainsi que du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji et de son gouvernement.

Le titre de Docteur Honoris Causa est la plus haute distinction honorifique qu’une université peut décerner à une personne en raison de ses actes posés en faveur de la science ou de la culture.
 
La remise de la distinction à Michaëlle Jean a été caractérisée par la remise des attributs du titre que sont le port toge, de l’épitoge, de la cravate, et de la toque.
 
Depuis la création de l’Université de Bangui, cinq titres de Docteur Honoris causa ont déjà été décernés. Avant Michaëlle Jean, la française Françoise Barré Sinoussi de l’Institut Pasteur et les anciens chefs d'Etat François Bozizé et Catherine Samba Panza en ont été les heureux bénéficiaires.
 
A la fin de la mission qu’elle a effectuée en République Centrafricaine, Michaëlle Jean a livré ses impression sur le plateau de la Télévision Centrafricaine quelques minutes avant de quitter le pays.
 
Elle s'est dite impressionnée par la détermination de la population, surtout celle de Bambari, dans la Ouaka, de renouer définitivement avec la paix. Elle a promis de s’y employer, indiquant savoir désormais à quelle porte frapper.

"ce n'est qu'un au revoir", a-t-elle lancé aux officiels du Ministère de la Communication dans l'enceinte de la maison de Radio Centrafrique avant d'embarquer pour l'aéroport Bangui M'poko.

Vendredi 14 Avril 2017
Alain-Patrick Mamadou/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 859 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3