Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Les sondages montrent que la population centrafricaine a soif de la justice, selon le Chef de Section de la MINUSCA, Franck Dalton

Bangui, 13 nov. (ACAP)-Le Porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, assisté du Chef de section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSCA, Frank Dalton a animé mercredi 13 novembre 2019 à Bangui, une conférence de presse pour parler de la mission de cette section ainsi que des projets déjà réalisés.



Photo d'archives
Photo d'archives
Le Porte-parole, Vladimir Monteiro a expliqué que le représentant spécial des Nations-Unies et chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye encourage le FPRC (Front populaire pour la renaissance en Centrafrique) et le MLCJ (Mouvement des libérateurs centrafricains pour la paix) à mener des consultations en vue d’un cessez-le-feu définitif à Birao et dans la Vakaga en général.
 
Il a souligné que dans le cadre de la mission de bons offices, une mission conjointe Union Africaine/CEEAC/MINUSCA doit se rendre la semaine prochaine à Ndélé pour rencontrer le leader du FPRC, Abdoulaye Hissein et pour avoir aussi des consultations avec le MLCJ.
 
S’agissant de ce qui se passe dans la ville de Bambouti, il a déploré le fait que déjà, le leader de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) a annoncé à trois reprises le retrait de ces éléments de la localité et jusque-là, rien n'est fait.
 
Selon lui, la MINUSCA a réitéré son appel, que soit mis fin la violation de l’accord politique de paix et de réconciliation en Centrafrique, pour éviter ainsi l’usage de la force et il a noté que l’hélicoptère de la MINUSCA a survolée la zone pour voir le dispositif du groupe rebelle incriminé.
 
« La prochaine résolution du Conseil de Sécurité des Nations-Unies qui fixera le mandat de la MINUSCA sera adopté entre mercredi 13 et vendredi 15 novembre 2019 et que la presse aura la primeur du contenu », a-t-il poursuivi.
 
Concernant le rôle de la section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires dans une mission de la paix des Nations-Unies telle que la MINUSCA, Frank Dalton a indiqué la nécessité d’avoir une paix durable dans un pays, repose sur un Etat de droit où la justice est appliquée dans toute sa rigueur.
 
Il a souligné que la section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSCA a eu comme priorités clés, d’appuyer entre autres la mise en place et faciliter le bon fonctionnement de la cour pénale spéciale, les poursuites pénales et renforcer les capacités du système judiciaire, la restauration de l’autorité de l’Etat par l’extension des services judiciaires et pénitentiaires.
 
Il a aussi spécifié que cette section a déjà eu à accomplir quelques réalisations clés notamment la construction et la réhabilitation de 11 tribunaux, la tenue des sessions criminelles devant les cours d’appels de Bangui et de Bouar, la réhabilitation et équipement de plusieurs prisons voire l’adoption de la politique sectorielle de la justice.
 
Il convient de rappeler que la section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSCA a beaucoup contribué aux côtés d’autres partenaires comme l’Union-Européenne, les Etats-Unis, la France, la Chine au relèvement du secteur de la justice en République Centrafricaine.

Mercredi 13 Novembre 2019
EV/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Redaction Acap | 29/11/2019 | 374 vues
00000  (0 vote)
1 sur 12

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur