Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Les organisations paysannes de Centrafrique en assemblée générale

Bangui ,18 déc. (ACAP)- La première assemblée de la Concertation nationale des organisations paysannes de Centrafrique (Cnopcaf) a démarré le 18 décembre à Bangui, en présence de Mme Elisabeth Atangana, présidente de la plateforme sous régionale des Organisations Paysannes d’Afrique Centrale (Propac), venue du Cameroun.



L’objectif de cette assemblée est de mettre en place une plateforme des Organisations Paysannes d’Afrique centrale (Propac) à Bangui. Elle a pour but de renforcer les capacités d’implication et de participation efficiente des organisations paysannes à l’élaboration des politiques et des programmes de développement agricole. Elle permet également de renforcer les compétences organisationnelles et institutionnelles et assure l’amélioration durable des conditions de vie des populations.

Pour M. Michel Bessafi qui représentait le ministère du Développement rural et de l’Elevage à la cérémonie d’ouverture : « l’émergence, le développement et la consolidation d’un tissu d’organisation paysanne forte, dynamique et représentative de l’ensemble du secteur agro-sylvopastorale est une condition pour assurer cette gestion participative de ce secteur », a-t-il indiqué avant de les assurer du "soutien du gouvernement centrafricain".

Mme Atangana a pour sa part énuméré les engagements de cette plateforme qui est « le soutien, la structuration, l’information, l’éducation et la communication ainsi que des besoins des producteurs, le plaidoyer aux politiques agricoles et le renforcement des capacités agricoles ».

« Que le métier d’agriculteur soit considéré comme tout autre métier, car l’agriculture dans la sous région a été considérée comme un métier à défaut », a-t-elle martelé. « Il faut que désormais l’agriculture ait une destinée fiable capable de donner la vie à celui qui la pratique » a-t-elle conclu.

Quant à Mme Odette Guenel, elle a indiqué que l’agriculture paysanne en Afrique centrale est à la fois une activité et un métier qui occupe plus de quatre vingt pour cent de la population active de la sous région. « Ainsi, nous avons la ferme conviction que les résultats que nous souhaitons positifs encourageront le gouvernement centrafricain et les autres partenaires à continuer de nous apporter leur soutien », a-t-elle ajouté.

Cette assemblée qui regroupe une trentaine de participants venus de Bangui et des villes des provinces prendra fin le 20 décembre prochain avec la mise en place du bureau de la Propac.

La plateforme sous régionale regroupe dix pays d’Afrique centrale, à savoir l’Angola, le Burundi, la RCA, le Congo Brazzaville, Sao Tome et Principe, le Tchad, la Guinée Equatoriale, la RDC, le Gabon et le Cameroun.

Samedi 19 Décembre 2009
Virginie Bero

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE | JUSTICE | SANTE



Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur
Facebook
Newsletter
Viadeo
Mobile
Flickr