Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji lance la rentrée académique 2017-2018

Bangui; 18 Sept. (ACAP)– Le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, accompagné de certains membres du gouvernement, a officiellement lancé, lundi 18 septembre 2017 à l’école Ouango Sao, dans le 7ème arrondissement de Bangui, la rentrée scolaire 2017-2018.



Simplice Mathieu Sarandji (archives ACAP)
Simplice Mathieu Sarandji (archives ACAP)
Le chef du gouvernement centrafricain a expliqué que l’avenir de la République Centrafricaine repose essentiellement sur les jeunes et il a invité les parents à accompagner chaque jour leurs enfants  à l’école en ce sens que l’éducation des enfants est  un facteur d’espoir pour l’avenir d’un pays.

Selon Simplice Mathieu Sarandji, le choix de l’école Ouango  Sao n’est pas vain car le gouvernement a voulu diversifier le système éducatif dans tout le territoire de la République Centrafricaine.

Il a indiqué que les contraintes auxquelles est confronté le ministère de l’éducation nationale ne trouveront leurs solutions que dans la paix véritable en République Centrafricaine. 

Il a suggéré que la rentrée 2017-2018 dont le thème  est : «j’ai le droit d’aller à l’école » puisse trouver un écho favorable auprès des parents afin qu’ils puissent massivement inscrire leurs enfants à l’école.

Le Premier Ministre a souligné «  que la porte de l’école doit être ouverte grandement pour accueillir les enfants car l’école est la clé du développement du pays autant que l’école façonne, elle forme ».

La représentante de l’UNICEF, Christine Muhigana, a indiqué que son institution est un partenaire de longue date du secteur de l’éducation et que le pays vient de bénéficier d’un financement d’un montant de six millions de dollars provenant du fond : « Education cannot wait ».  

Elle a souligné que ce fond intitulé en français « l’éducation ne peut pas attendre » est dédié aux enfants des zones affectées par la crise.

Il est à  noter que la rentrée académique 2017-2018 concerne plus de huit cent mille écoliers sur toute l’étendue du territoire national. 

Lundi 18 Septembre 2017
Jonas Bissanguim /ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 11262 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32