Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

La session du CAMES à Bangui marquée par le basculement vers le numérique

Bangui, 9 juillet (ACAP) - Le ministre centrafricain de l'Enseignement supérieur, Jean-Jacques Sanzé, a insisté sur le "100% numérique, qui est désormais la nouvelle donne technique et stratégique opérée par le Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES)", à l'ouverture officielle des travaux de la 41ème session des Comités consultatifs interafricains (CCI) lundi 8 juillet 2019 à Bangui.



Vue des participants à la cérémonie d'ouverture de la 41ème session du CAMES
Vue des participants à la cérémonie d'ouverture de la 41ème session du CAMES
Pour le Ministre Sanzé, il est question de rompre avec l'ancienne méthode de travail du CAMES consistant à recourir à la version papier, jusque-là employée dans les assises de l'institution africaine, faisant de la capitale centrafricaine le premier laboratoire et le champ expérimental du système de traitement de dossiers basé sur le numérique.
 
Dans son intervention, le secrétaire exécutif du CAMES, M. Bertrand Mbatchi, a indiqué qu'au cours des assises de Bangui, quelque 1814 dossiers de candidature aux différentes listes d'aptitude du CAMES sont déjà dans les ordinateurs des experts, qui s'emploieront à les examiner, sur les critères de qualité et de temps mis dans l'offre de service.
 
Au cours des assises de Bangui, qui prendront fin le 17 juillet prochain, les délégués de 19 pays d'Afrique centrale, d'Afrique de l'ouest, des Grands Lacs et de l'Océan indien qui sont membres du CAMES vont se pencher sur les décisions des ministres de l'enseignement supérieur de Cotonou, au Bénin au mois de mai dernier, le code d'éthique ainsi que le règlement intérieur des comités consultatifs inter-africains.
 
Le comité consultatif général (CCG) du CAMES, lui, est appelé à se doter d'un nouveau bureau, lequel bureau devra examiner, entre autres, les textes du CAMES en lien avec les nouveaux programmes issus du plan de développement stratégique du CAMES, le projet de promotion au sein du CAMES, y compris l'attribution des distinctions honorifiques, l'opérationnalisation de la politique du label CAMES.
 
A l'ouverture officielle des travaux de la 41ème session des comités consultatifs inter-africains, dix enseignants du supérieur ont reçu des distinctions honorifiques dans l'ordre international des palmes académiques, sept au grade de chevalier, deux au grade d'officier et un au grade de commandeur.

Parmi ces lauréats figurent Simplice Mathieu Sarandji, ancien Premier ministre et actuel conseiller spécial à la présidence de la République, et surtout Ambroise Zawa, ancien ministre de l'enseignement supérieur, promu au grade de commandeur dans l'ordre international des palmes académiques du CAMES.
 
Les enseignants venant des autres pays sont Gilles Dany Randiamanxixiana de Madagascar et Théodore Marie-Yves Tabsawa du Bénin, promus respectivement aux grades de chevalier et d'officier. 

Mardi 9 Juillet 2019
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1680 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur