Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

La ministre Virginie Mbaïkoua préside une session d’échanges sur le déplacement des populations centrafricaines

Bangui, 17 août (ACAP)- La ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, a présidé, vendredi 17 août 2018 à Bangui, une session d’échanges avec les étudiants organisée par le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) sur le déplacement des populations en République Centrafricaine.



La ministre a indiqué que les crises récurrentes qui ont affecté la République Centrafricaine depuis deux décennies ont profondément détruit le tissus social et économique avec entre autres conséquences le déplacement forcé des populations tant à l’intérieure du pays que vers des pays voisins.
 
On compte actuellement 608 028 déplacés internes, alors que 573.428 réfugiés centrafricains vivent majoritairement au Cameroun, en République Démocratique du Congo, au Tchad et en République du Congo, a-t-elle souligné.
 
Suite à l’amélioration de la situation sécuritaire à Bangui et dans d’autres localités du pays, le gouvernement centrafricain et ses partenaires ont entamé depuis novembre 2016 un programme d’appui au retour et à la réintégration des déplacés internes qui souhaitaient rentrer chez eux, a souligné la ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation Nationale.
 
Pour elle, cette session d’échanges s’inscrit dans le cadre des activités commémoratives de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, organisée par l’ensemble de la communauté humanitaire en Centrafrique autour du thème "les civils et les humanitaires ne sont pas une cible", a-t-elle conclu.
 
Pour le représentant du Haut Commissariat pour les Réfugiés en Centrafrique, Buti Kale, malgré la persistance de la violence et de l’insécurité dans certaines régions du pays, il y a une nette amélioration de la situation sécuritaire à Bangui et dans d’autres localités du pays.
 
Il a notamment cité quelques principes humanitaires qui régissent le travail des humanitaires, a savoir l’humanisme, le volontarisme etc.
 
Le HCR, dans son rôle de protection, d’assistance et de recherche de solutions durables aux problèmes des réfugiés et déplacés, a fourni une assistance à près de 60.000 déplacés internes qui ont pu regagner leur lieu d’origine.
 
Il est à noter que cette session d’échanges a mobilisé plus de deux cents étudiants de l’université de Bangui dans l’amphithéâtre Alphonse Blagué.
 

 

Vendredi 17 Août 2018
Jonas Bissanguim / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIAL
Acap Rédaction | 20/04/2020 | 1203 vues
00000  (0 vote)
1 sur 21

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur