Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

La Cour criminelle condamne Guy-Narcisse Koualet et Perrière Demba à huit ans d’emprisonnement ferme

Bangui, 4 oct. (ACAP) – L’audience de la Cour criminelle dirigée par le Magistrat Thierry- Joachin Péssiré, en répression a condamné vendredi 4 octobre 2019 à Bangui, les accusés Guy-Narcisse Koualet et Perrière Demba, à la peine de huit ans d’emprisonnement ferme chacun et a acquitté Prince Bianaka, tous poursuivis pour association des malfaiteurs, de vol à main armée et de détention illégale d’arme et minutions de guerre.



Les accusés Guy-Narcisse Koualet Perrière Demba
Les accusés Guy-Narcisse Koualet Perrière Demba
Sur la culpabilité des accusés, la Cour a acquitté l’accusé Prince Bianaka des faits de poursuite au bénéfice de doute.
 
Par contre, elle a déclaré les accusés Guy-Narcisse Koualet et Perrière Demba coupables des crimes et délits d’association des malfaiteurs, de vol à main armée et détention illégale d’arme et minutions de guerre, lesquels crimes prévus et punis par certains articles du code pénal centrafricain.
 
Le Magistrat Thierry- Joachin Péssiré a indiqué que sur les intérêts civils, la Cour a reçu de Dame Alida Toudjoubé dans sa constitution de partie civile, et condamne solidairement Guy-Narcisse Koualet et Perrière Demba à verser à Alida Toudjoubé la somme de cinq cent mille francs à titre de dommage intérêt.
 
Il a souligné que la Cour criminelle a condamné les deux accusés notamment Guy-Narcisse Koualet et Perrière Demba aux antis et au dépend.
 
Le représentant du ministère public, le Procureur général, Narcisse-Benoit Foukpio, en conclusion, a requis la peine de 15 ans des travaux forcés aux trois accusés.
 
Tandis que les trois avocats de la défense des trois accusés ont unanimement plaidé à la Cour d’acquitter leurs clients au bénéfice car le dossier est vide.
 
A la fin de la délibération, le Président de l’audience criminelle a annoncé que les deux accusés ont trois jours de se pourvoir en cassation, si la décision ne les plait pas.
 
Il est à noter que les faits se sont produits au quartier Kpètène dans la 3ème Arrondissement pour le braquage d’une motocyclette de Dame Alida Toudjoubé.
 
 

Vendredi 4 Octobre 2019
Fb / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 344 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur