Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

L’Assemblée générale élective du CNOSCA se tiendra après les Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Bangui, 24 nov. (ACAP) – Le Président du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain (CNOSCA), Gilles Gilbert Grésengué a annoncé samedi 23 novembre 2019 à Bangui, que le CNOSCA organisera son assemblée générale élective après les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo au Japon, au concours des travaux de l’assemblée générale ordinaire dudit comité, a constaté l’ACAP.



L’objectif de cette assemblée générale ordinaire est de présenter les activités réalisées depuis le mois d’aout 2018 à aout 2019, entre autres le rapport de participation de la République Centrafricaine aux compétitions internationales à savoir les 1er Jeux africains de plage de Sal au Cap-Vert, les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires en Argentine et le 12ème Jeux africains de Rabat au Maroc.
 
« L’assemblée générale ordinaire a réaffirmé son soutien au comité national olympique et sport centrafricain de poursuivre son mandat jusqu’après les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo », a déclaré le Président du CNOSCA.
 
Le responsable du CNOSCA a exhorté les dirigeants des fédérations nationales sportives, qui sont les fournisseurs des athlètes à les bien préparer afin d’avoir la qualification, tout en envisageant la participation prochaine de la République Centrafricaine aux Jeux Olympiques de Tokyo en juillet 2020.
 
Gilles-Gilbert Grésengué a indiqué que la mission du comité olympique  est de soutenir les athlètes, et faire en sorte que ces athlètes soient bien encadrés. Le comité doit tout mettre en œuvre pour les suivre afin qu’ils remplissent leur mission.
 
Dans son message, le président du CNOSCA a mis en garde les dirigeants sportifs afin de ne pas politiser le sport, car l’année 2020 ouvre la voie à des élections politiques en Centrafrique et que le sport étant apolitique, ils doivent préserver le sport de toute immixtion politique dans la gestion et exploitation de la jeunesse sportive.
 
« Ils doivent observer la neutralité politique en ce sens, ces encadreurs sportifs ne doivent pas utiliser le sport comme outil de propagande politique », a-t-il poursuivi.
 
Il convient de signaler que l’assemblée générale ordinaire organisée par le CNOSCA a mobilisé les présidents et secrétaires généraux des 23 fédérations nationales sportives et quelques autorités du département de la Jeunesse et du Sport.
 

 

Lundi 25 Novembre 2019
Fb / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Redaction Acap | 29/11/2019 | 374 vues
00000  (0 vote)
1 sur 12

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur