Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

En marge de la COP22, les chefs d’Etat et de gouvernement souscrivent à la Proclamation de Marrakech

Marrakech, 20 nov. (ACAP) - Les Chefs d’États, de gouvernements et des délégations ayant pris part à la 22ème Conférence des parties (COP22) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) ont été conscients que le climat se réchauffe à un rythme alarmant et sans précédent et qu’ils ont le devoir urgent d’y faire face, à travers la Proclamation de Marrakech, jeudi 17 novembre 2016, à Marrakech au Maroc.



L’objectif de cette Proclamation est de signaler un changement vers une nouvelle ère de mise en œuvre et d’action en faveur du climat et du développement durable.
 
Les Chefs d’États, de gouvernements et des délégations se sont par ailleurs réjoui de l’entrée en vigueur rapide de l’Accord de Paris ainsi que de ses objectifs ambitieux et ont affirmé leur engagement pour sa mise en œuvre complète.
 
Ils ont avoué avoir « assisté cette année à un élan extraordinaire en matière de lutte contre les changements climatiques, partout dans le monde, ainsi que dans de nombreux fora multilatéraux ». En conséquence, ils ont promis la perpétuation collective « de cet élan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour encourager les efforts en matière d’adaptation, favorisant et appuyant ainsi l’Agenda pour le Développement Durable de 2030 et ses Objectifs de Développement Durable ».
 
Ils ont appelé à « un engagement politique des plus fermes afin de lutter contre les changements climatiques », de manière solidaire, surtout avec les pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques dont il est par ailleurs nécessaire de les appuyer à améliorer leur capacité d’adaptation, à renforcer leur résilience et à réduire leur vulnérabilité.
 
Il ont en outre évoqué « une augmentation des financements, des flux et de leur accès, conjointement avec une amélioration de la capacité et de la technologie, y compris des pays développés vers les pays en développement », allusion faite à la mobilisation des 100 milliards de dollars américains.
 
Ils se proposent de ratifier l’Amendement de Doha se rapportant au Protocole de Kyoto tout en interpellant les acteurs non-étatiques à se joindre à eux pour une action et une mobilisation immédiate et ambitieuse, s’appuyant sur leurs importantes réalisations. En conformité avec les multiples initiatives et le Partenariat de Marrakech pour l’Action Climatique Globale, lui-même lancé il y a quelques temps dans la même cité.
 
Tout en exprimant leur gratitude au Roi Mohamed VI du Maroc pour avoir accueilli l’évènement sur le climat, ils ont insisté sur la solidarité, l’espoir et l’opportunité qui impacteraient sur les générations présentes et futures.
 
Il est à noter qu’à l’issue de la COP22 à Marrakech au Maroc, la ville de Bonn en Allemagne a été retenue pour abriter la COP23, mais sous la présidence fidjienne.
 
 

Lundi 21 Novembre 2016
Alain-Patrick MAMADOU / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1724 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur