Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

lutter contre la dégradation du bassin du lac Tchad

Bangui, 8 sept. (ACAP)- Le directeur de cabinet au ministère des Eaux, forêts, chasses et pêches, chargé de l’environnement, Mme. Jacqueline Madozein a clos jeudi 7 septembre 2006, à l’hôtel de Nzila (11 km au sud de Bangui), les travaux de la première réunion du comité interministériel du projet de la commission du bassin du lac Tchad en présence de M. Anada Tiega, conseiller technique principal du projet.



Le directeur de cabinet au ministère des Eaux, forêts, chasses et pêches, chargé de l’environnement, Mme. Jacqueline Madozein (Ph. debato/Acap)
Le directeur de cabinet au ministère des Eaux, forêts, chasses et pêches, chargé de l’environnement, Mme. Jacqueline Madozein (Ph. debato/Acap)
Pendant 48 heures, les participants à cette réunion ont fait l’inventaire des ressources écologiques du bassin du lac Tchad, stimuler l’émergence de structures communautaires entre acteurs pour l’identification de micro-projets et la conception d’un plan de gestion intégrée des ressources.

Les assises ont également permis aux participants de mettre en place des stratégies qui doivent répondre à la demande des populations en cohérence avec les plans nationaux sectoriels et les pratiques des acteurs au niveau local.

En clôturant les assises, Mme Madozein a déclaré à cette occasion que « les tendances à la dégradation du bassin du lac Tchad ne serons inversées que quand les solutions écologiques seront traitées », relevant que ses solutions prendront en compte les réalités du bassin du lac Tchad.

Le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigeria étaient en 1964 les premiers pays membres de la commission du bassin du lac Tchad. Ils ont été rejoints par la République Centrafricaine en 1999.

L'objectif du CBLT est de veiller à l'utilisation rationnelle de l'eau, du sol et des autres ressources naturelles, et de coordonner le développement régional.


Vendredi 8 Septembre 2006
Dagoulou/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Acap Rédaction | 07/06/2022 | 8032 vues
00000  (0 vote)
1 sur 36