Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Vulgarisation de la convention n°190 de l’OIT sur la violence et le harcèlement en milieu de travail

Bangui, 15 oct. (ACAP) – Le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de Protection sociale, Hugues-Alain Tcheumeni a ouvert jeudi 15 octobre 2020 à Bangui les travaux de l’atelier de vulgarisation de la convention n° 190 de l’Organisation internationale du Travail (OIT), sur la violence et le harcèlement dans le milieu du travail, en présence de la représentante du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Natalie Boucly.



L’objectif de cet atelier est de procéder à la vulgarisation de cette convention auprès des acteurs identifiés en fonction de leur domaine d’intervention respective afin de servir de relais à tous les niveaux de la société.
 
Organisé par le ministère du Travail avec l’appui financier du PNUD, cet atelier vise à assurer la formation des formateurs et la sensibilisation de près de 100 acteurs impliqués dans la lutte contre la violence et le harcèlement dans le milieu de travail.
 
Le ministre Hugues-Alain Tcheumeni a évoqué que la problématique de la violence et le harcèlement dans le monde de travail reste un défi majeur pour l’ensemble de planète. C’est ainsi que le Président centrafricain dans sa volonté affichée de protéger le peuple centrafricain, a engagé le gouvernement à transmettre cet instrument (la convention n°190) déjà adopté par le conseil des ministres et envoyé à l’Assemblée nationale pour l’examen et adoption.
 
Le membre du gouvernement a réitéré que la convention n° 190 de l’OIT a pour but de protéger les travailleurs et les employeurs, quel que soit leur statut, et inclus même des personnes en formation, des stagiaires et des apprentis, des travailleurs licenciés, le personnel bénévole, les personnes à la recherche d’emploi et les candidats à un emploi.
 
La représentante du PNUD, Natalie Boucly, a fait savoir que le présent atelier s’inscrit dans la politique globale de son institution sur le renforcement de l’environnement professionnel sain, interdisant toutes formes de discrimination ou harcèlement, entre autres moral sexuel, physique et sexiste, ainsi que les insultes sur le lieu de travail.
 
La responsable du PNUD en Centrafrique a souligné que lutter contre le harcèlement sexuel  en milieu du travail, c’est aussi accompagner la présence des femmes et leur implication dans le cercle de décision. C’est également soutenir le développement et leur participation plus efficace à la gestion des affaires publiques et privées et renforcer les conditions de bonne gouvernance.
 
Il est à rappeler que la conférence internationale du Travail a adopté en juin 2019 à Genève en Suisse, la convention n° 190 concernant la violence et le harcèlement sur les milieux de travail.
 

 

Jeudi 15 Octobre 2020
François BIONGO / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIAL
Acap Rédaction | 20/04/2020 | 1489 vues
00000  (0 vote)
1 sur 21

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur