Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Un nouveau Chef d’état-major pour les des Forces Armées centrafricaines

Bangui, 6 juil. (ACAP) – Le Président centrafricain, le Général d’Armée François Bozizé, a nommé, mercredi 5 juillet 2006, le Général de Brigade, Jules Bernard Ouandé, au poste du Chef d’état-major général des Forces Armées Centrafricaines (FACA), en lieu et place du Général de division Antoine Gambi, limogé la veille.



Le chef de l'Etat a également nommé le colonel François Mobébou et le commandant Alain Kénéféï aux postes de chef d'état-major adjoint et de chef du 4ème bureau de l'état-major.

Ces postes étaient vacants depuis le limogeage mardi soir de leurs titulaires, à savoir le colonel Paul Dimassi et le commandant Marcel Ngambi Tatamba.

Au poste de Directeur général de la Gendarmerie, le Lieutenant Colonel Métinkoué Thierry Marie, succède au Général de Brigade, Gaston Ouédane.

Le Président de la République, également Ministre de la Défense Nationale, des Victimes de Guerres, de la restructuration de l’Armée et du Désarmement, a pris deux arrêtés mercredi 5 juillet 2006, rétrogradant 7 sous-officiers de l’Armée de Terre et radiant 5 éléments du Bataillon mixte d’intervention et de soutien.

Les motifs des sanctions infligées à ces éléments de l’armée vont de l’ « indiscipline caractérisée » à la « forfaiture en zone opérationnelle », en passant par « l’abandon du matériel militaire à l’ennemi. »

En outre, le Président François Bozizé a rapporté mercredi le décret nommant au poste de Chargé de mission au ministère de la Défense nationale, des victimes de guerre et de la restructuration de l’Armée et du Désarmement, M. Amadou Yalo Danzoumi, ancien compagnon du chef de l’Etat dans la rébellion de 2002 - 2003.

Ces sanctions interviennent neuf jours après les violents combats du 26 juin dernier qui ont causé la mort de quatorze militaires en détachement dont deux éléments de la Force Multilatérale de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (FOMUC) à Gordil (1043 km au nord-est de Bangui) dans la préfecture de Vakaga.

Jeudi 6 Juillet 2006
Sébastien Lamba/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 2286 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32