Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Signature d’un accord tripartite pour le rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains au Congo démocratique

Bangui, 7 juil. (ACAP) - La ministre centrafricaine de l'Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, les autorités de la République Démocratique du Congo (RDC) et la représentante régionale du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en République démocratique du Congo, Ann Encontre, ont signé, vendredi 5 juillet à Kinshasa (RDC), un accord tripartite visant à faciliter le rapatriement des réfugiés centrafricains vivant dans ce pays.



Scène de la signature de l'accord tripartite à Kinshasa par les parties
Scène de la signature de l'accord tripartite à Kinshasa par les parties
Cet accord tripartite, tout comme celui signé samedi 29 juin 2019 à Yaoundé, au Cameroun, se présente comme le cadre juridique de l'opération volontaire de rapatriement des Centrafricains réfugiés en RDC à la suite de la grande crise politico-militaire que leur pays a connue à partir de décembre 2012 et dont les stigmates sont encore présents dans de nombreuses localités.
 
De l'avis de la ministre Mbaïkoua, l'accord tripartite pour lequel les parties se sont entièrement engagées répond à des standards légaux internationalement reconnus en matière de rapatriement volontaire des réfugiés.
 
Selon M. Buti Kalé, représentant résident du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en République centrafricaine et témoin de la signature de l'accord, le document paraphé fixe les modalités pratiques du retour volontaire des réfugiés centrafricains chez eux.
 
Peu après l'arrivée au pouvoir du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra et surtout après la signature d'un accord politique de paix et de réconciliation avec 14 groupes armés le 6 février dernier, une réelle accalmie est observée en République centrafricaine, suscitant chez les réfugiés un engouement pour le retour chez eux.
 
Au pic de la crise politico-militaire déclenchée par la coalition de groupes rebelles dénommée "Séléka" en décembre 2012, quelque 600.000 Centrafricains ont trouvé refuge dans les pays limitrophes, dont la République Démocratique du Congo.
 
Le rapatriement des réfugiés centrafricains devrait s'achever au mois de septembre 2019  afin de permettre aux enfants de prendre le train de la rentrée scolaire d'octobre 2019. 

Dimanche 7 Juillet 2019
Alain-Patrick Mamadou / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1680 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur