Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Ouverture d’un atelier de renforcement des capacités des comités sectoriels de lutte contre le sida

Bangui, 27 fév. (ACAP)- Le coordonnateur adjoint du Comité national de lutte contre le sida (CNLS), le docteur Marcel Massanga, a ouvert, mercredi 27 février 2019 à Bangui, un atelier de renforcement des capacités des membres des comités sectoriels de lutte contre le sida en République Centrafricaine.



L’objectif de cet atelier est de renforcer les capacités des membres des cellules sectorielles de lutte contre le VIH/sida dans le domaine de la planification et dans la mise en œuvre des activités de lutte contre le sida, y compris dans le domaine du suivi-évaluation.
 
Le coordonnateur adjoint Marcel Massanga a indiqué que depuis plus de 20 ans, le gouvernement a consenti d’énormes efforts dans la lutte contre le VIH et le résultat de cette lutte s’est manifesté par un léger fléchissement de la courbe de la prévalence en 2017.
 
Il a expliqué que la crise politico-militaire de ces dernières années ont eu un impact négatif sur l’organisation de la lutte, en général, et ralenti l’élan que le gouvernement a pris pour renforcer cette riposte avec l’implication des sectoriels.

« L’amélioration actuelle des conditions sécuritaires nous offre de nouveau l’occasion pour relancer nos activités et de redynamiser les cellules sectorielles dans tous les départements ministériels et dans les secteurs privé et paraétatique », a-t-il ajouté.
 
Le directeur Pays de l’ONUSIDA, Patrick Eba,  a souligné que cet atelier de renforcement est une opportunité d’apprendre et de découvrir des pratiques nouvelles, des approches importantes et des partages d’expériences entre les sectoriels pour renforcer leur rôle et leur implication dans la réponse au VIH.
 
Il a profité de l’occasion pour dire que la réponse au sida en République Centrafricaine a atteint aujourd’hui une période charnière.
 
« Nous avons constaté des progrès en ce qui concerne le traitement, mais des défis énormes demeurent, notamment en matière de prévention mais aussi en matière de stigmatisation et de discrimination », a-t-il précisé.
 
Le Directeur Pays Patrick Eba a souligné qu’il est important d’agir contre la stigmatisation et la discrimination parce que ce n'est pas seulement un problème de droit, mais aussi un problème de santé. Lorsque les gens ont peur d’être stigmatisés, ils ne se feront pas dépister.
 
Il a indiqué que le 1er mars sera la journée "zéro discrimination", et qu'à cette occasion, le CNLS, le ministère de la Santé et d’autres partenaires vont lancer le partenariat "zéro discrimination" qui sera l’occasion de mener toute une série d’activités contre la discrimination et la stigmatisation liées au VIH.
 
Le directeur pays Patrick Eba a exhorté les participants à s’approprier la problématique de la discrimination et de la stigmatisation.
 

Mercredi 27 Février 2019
Chastelle Lémet Yayougoumé/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 5083 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32