Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

Organisation à l'université de Bangui d’une conférence débat sur la thématique de « l’Empire Africain universel »

Bangui, 8 fév. (ACAP)- L’Université de Bangui a organisé, mercredi 6 février 2019 à l’amphithéâtre Alphonse Blagué, une conférence débat sur la thématique « l’Empire Africain universel » issue des recherches menées par le chercheur linguiste centrafricain Jean Claude Mboli dans son ouvrage intitulé : « Origines des langues africaines », paru en 2011 à Paris, en France.



L’auteur a indiqué que la méthode utilisée pour arriver à ce résultat est basée sur la comparaison systématique des langues filles présumées, à l’exemple du français et de l'anglais, du Sango et de l’égyptien ancien.

Cette comparaison a permis à l’auteur de relever qu’un lien de parenté existe entre les mots des langues au niveau de leurs significations.

Abordant les causes de l’émergence de l’empire africain universel, le Pr Jean Claude Mboli a expliqué qu’« qu’à travers l’étude linguistique des langues africaines, on peut tirer la conclusion de l’existence en Afrique d’un Empire extrêmement puissant, qui est à l’origine de la civilisation et qui a essaimé un peu partout dans le reste du monde ».

Pour lui, l’invention de la parole s’est produite au sein de la petite communauté homo-sapiens à cause de la concentration humaine à travers laquelle la langue est née.

L’homme étant né en Afrique, la plus grande partie de la population humaine était constituée en Afrique, par conséquent, toutes les grandes innovations ne pouvaient se faire qu'en Afrique, a-t-il expliqué, précisant que l’invention de la parole par les africains a été l’élément fondateur de cet empire. 

« Ce sont ces éléments qui ont assuré à l’Afrique sa prédominance sur le reste du monde pendant longtemps avant que la révolution néolithique ne Permette au reste du monde d’inverser la tendance et prendre le relais jusqu’à maintenant », a soutenu l’auteur.

« Donc,  ce qui s’applique  à l’Empire africain universel  peut très bien s’appliquer à la République Centrafricaine puisque c’est une version extrêmement réduite de cet empire », a-t-il conclu.

 « L’empire s’est effondré et est actuellement en cours de renaissance, on a vu que le président fondateur de la République Centrafricaine, Barthélémy Boganda, a eu une préséance de cette renaissance de l’Empire africain universel, cette fois-ci au niveau de l’Afrique Centrale », a-t-il  précisé.

« Car notre hymne s’appelle "la Renaissance", c’est pourquoi notre devise  est composée  des  mots suivants : Unité, Dignité et Travail. Ce sont les conditions de renaissance de l’Empire africain universel et qui s’appliquent à la version réduite  qui est la République Centrafricaine », a renchéri le professeur Mboli.

« Si le bouleversement significatif se produit en Afrique, cela  donnera le signe que la renaissance au niveau de l’Afrique toute entière est en marche », a conclu le professeur Jean-Claude Mboli.

Il sied de noter que   Jean-Claude Mboli a publié plusieurs ouvrages sur les recherches linguistiques dont le dernier s'intitule "les Origines des  langues africaines", il donne des conférences dans les universités de Dakar, au Sénégal, de Yaoundé, au Cameroun et de Bamako, au Mali.

 
 

Jeudi 7 Février 2019
Basile Rébéné/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1684 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur