Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Les services de sécurité renforcent les actions de prévention des actes terroristes

Rabat, 26/11/06 - Depuis le démantèlement, en août 2006, du groupuscule terroriste, baptisé "Ansar Al Mahdi", animé par l'ex-détenu Salafi jihadi El Hassan El Khattab, les services de sécurité ont renforcé les actions de prévention des actes terroristes, apprend-on auprès du ministère de l'Intérieur.



Les impératifs de vigilance et de protection contre la menace terroriste ont amené les autorités publiques et les services de sécurité à adopter une doctrine d'anticipation et de dissuasion, précise-t-on de même source.

L'un des axes essentiels de la stratégie mise en oeuvre porte sur un système de veille qui couvre, en priorité, les principaux terreaux de gestation de la menace, particulièrement les foyers d'endoctrinement et d'embrigadement.

Sur la base des informations issues de ce système, les services de sécurité mènent, sous l'autorité des parquets, des actions d'assainissement ciblées, basées sur des paramètres pertinents de sécurité.

Les opérations menées par les services de sécurité, depuis août 2006, ont abouti à l'interpellation de 317 suspects, notamment au niveau de Fès, Meknès, Casablanca et Béni Mellal. Après examen de situation, ils ont été relaxés, à l'exception de 44 d'entre eux qui ont été présentés à la justice.

Ces opérations ont permis l'avortement, à temps, de plusieurs projets malveillants et la neutralisation de cellules latentes, dont notamment "Jamaat Attawhid Wa Al Jihad" et "Hizb Attahrir Al Islami".

Parmi les membres des cellules démantelées, il a été relevé l'existence de cas de récidives d'ex-détenus "salafi jihadi" qui avaient été condamnés dans le cadre d'affaires de terrorisme, et qui ont été libérés après avoir été graciés ou purgé leurs peines d'emprisonnement.

Ces cas de récidives confirment que plusieurs ex-détenus, libérés depuis 2003, restent encore très attachés à l'idéologie de la violence et que les cas de repentance avérée parmi eux sont quasiment absents, relève-t-on de même source.

Cette donne témoigne de la pertinence et de la nécessité de l'action menée, de manière efficace et résolue, par les autorités publiques et les services de sécurité, pour consolider les résultats probants obtenus en matière de lutte anti-terroriste et conforter le climat de quiétude et de sérénité qui règne au Maroc.



Dimanche 26 Novembre 2006
Map/Acap

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Acap Rédaction | 07/06/2022 | 8007 vues
00000  (0 vote)
1 sur 36