Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats

Bangui, 24 juil. (ACAP) - Les Magistrats réunis en Assemblée générale ont recommandé vendredi 23 juillet 2021 à Bangui, l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des magistrats et juges indélicats, à la clôture des travaux de ladite assemblée, en présence du Ministre d’Etat chargé de la Justice, Arnaud Djoubaye Abazene.



Les participants à cette Assemblée générale ont formulé des recommandations entre autres l’application stricte et rigoureuse de la charte d’éthique et de déontologie des magistrats et juges centrafricains, l’adoption dans un meilleur délai des textes relus en matière foncière, la mise à la disposition des moyens aux fins de l’opérationnalisation des logiciels d’exploitation du registre de commerce et de crédit mobilier.

Le ministre d’Etat, Arnaud Djoubaye Abazene, s’est réjoui de l’Assemblée générale et a recommandé à tous les juges de respecter scrupuleusement les dispositions légales relatives à la place et la part des collatéraux dans la succession, afin d’éviter de préjudicier les descendants et les conjoints survivants.

« Enfin, faites de la charte d’éthique et de déontologie votre bréviaire de tous les jours », a conseillé le membre du gouvernement. Arnaud Djoubaye Abazene a rappelé que la feuille de route de son département repose sur trois piliers à savoir la Justice, la Promotion des Droits humains et la Bonne Gouvernance. A cet effet, toutes les actions ou décisions doivent être encadrées par cette vision.

Le Procureur général près la Cour de Cassation, Léon Dincpi, s’est dit heureux de la tenue de cette Assemblée générale des Magistrats et des juges, car la justice centrafricaine a été beaucoup décriée.

« Après la rentrée judiciaire, il n’aura pas de corruption, et que si les justiciables voient un magistrat qui veut recevoir de l’argent pour un service public, doivent le dénoncent à l’inspection général de service judiciaire », a déclaré Léon Dincpi.

Il convient de noter que les travaux de cette Assemblée générale qui ont duré cinq jours, ont permis aux magistrats et juges de Bangui et ceux des provinces de débattre les questions liées à la place et la part des collatéraux dans la succession, l’exécution provisoire, les astreintes et le respect d’éthique et de déontologie.


 

Samedi 24 Juillet 2021
François Biongo / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Acap Rédaction | 20/07/2021 | 333 vues
00000  (0 vote)
1 sur 31

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur