Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Les Evêques de Centrafrique demandent l’application stricte de la devise nationale du pays

Bangui, 18 janv. (ACAP)- Les Evêques de Centrafrique ont demandé dimanche 17 janvier 2021 à Bangui, l’application pure et simple de la devise de la République centrafricaine conçue sur le principe fondateur de « Zo Kwe Zo » comme l’un des pistes de solution des problèmes qui minent notre pays, à l’occasion de la messe d’action de grâce clôturant la 1ère session ordinaire de la Conférence épiscopale de Centrafrique (CECA).



L’Evêque d’Alindao, Cyr-Nestor Yapaupa qui a présidé la célébration eucharistique, a expliqué que si les chrétiens restaient silencieux et passifs devant ce drame sans dénoncer les faits, ils se seraient passés pour des complices des malheurs qui frappent notre pays.
 
Il a souligné que les prélats ont invité les centrafricains à revenir aux fondamentaux qui constituent le socle de notre identité en tant que nation, tel que l’a suggéré le Pape François lors de son voyage apostolique en Centrafrique en Novembre 2015.
 
Le Ministre de l’Administration du Territoire, Augustin Yangana Yaoté, représentant personnel du Chef de l’Etat à cette célébration a pour sa part, fait savoir que cette conférence épiscopale s’est tenue dans un contexte particulier, où les évêques ont compati à la souffrance du peuple de Dieu et par conséquent ont invité les rebelles à taire leurs armes, demandé au gouvernement et aux hommes politiques d’agir dans l’intérêt général.
 
« Des sentiments d’exaspération du peuple ont été signalés à plusieurs reprises par les évêques et ont relevé que tout ce qui arrive au peuple est dû au manque de patriotisme des dirigeants, qui ont laissé le pays à la merci des prédateurs et mercenaires », a précisé le membre du gouvernement.
 
Il convient de rappeler que les évêques ont comparé la situation de la République Centrafricaine à celle du paralytique porté devant Jésus dans (Luc 5, 17-26) à qui Jésus a demandé de se lever et de marcher.
 

 

Lundi 18 Janvier 2021
Etienne VIKOMA /ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Marcellin NGONDA /Acap | 16/03/2021 | 348 vues
00000  (0 vote)
1 sur 29

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur