Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le président israélien de nouveau interrogé jeudi pour harcèlement sexuel

JERUSALEM, 24 août 2006 (AFP) - Le président israélien, Moshé Katzav, a été interrogé jeudi par la police pour le deuxième jour consécutif dans une affaire de harcèlement sexuel qui pourrait lui coûter son poste.



Israël/justice :

Quatre enquêteurs spéciaux de la police sont venus l'interroger vers 10H00 locales (07H00 GMT) à sa résidence officielle à Jérusalem, où il avait déjà répondu la veille pendant cinq heures au feu-croisé de leurs questions.
L'interrogatoire de M. Katzav, 61 ans, doit durer en principe jusqu'à 15H00 locales (12H00 GMT). Il a été averti que ses propos pourraient le cas échéant être utilisés contre lui, a-t-on précisé de source policière.
Les soupçons pesant sur lui ont été qualifiés de "graves" par les enquêteurs, a indiqué la radio publique.
Selon les médias israéliens, il aurait abusé de son autorité et contraint deux employées de la présidence à entretenir des relations sexuelles avec lui, les menaçant de les licencier si elles repoussaient ses avances.
"Vous êtes soupçonné de viol, et cela est punissable de 20 ans de prison", a affirmé mercredi à M. Katsav un enquêteur, cité par Yédiot Aharonot.
Le journal précise aussi qu'une bonne trentaine de collaborateurs de M. Katsav ont été interrogés par la police.
Une source de l'entourage de M. Katzav citée par le journal Haaretz a affirmé que l'atmosphère à la présidence de l'Etat "évoque une dépression clinique", l'activité y ayant été réduite au minimum depuis un mois.
"La grande question est de savoir s'il (Katzav) va continuer à être invité à des évènements majeurs. Si sa présence est requise uniquement pour des raisons protocolaires, il comprendra qu'il est fini", a ajouté cette source.
Interrogée à la radio publique israélienne, la présidente de la commission parlementaire de la Chambre, Rouhama Avraham, a appelé M. Katzav "à démissionner et à partir jusqu'à la fin de l'enquête, afin de préserver la dignité de la présidence de l'Etat".
La Knesset (parlement) est habilitée à prononcer à l'issue d'une procédure spéciale le limogeage du chef de l'Etat.
Selon le journal Maariv, d'importants officiels ont émis des réserves sur le fait que des rapports sécuritaires confidentiels continuent d'être régulièrement soumis au président Katzav.
Pas moins de 54% des Israéliens pressent M. Katzav de démissionner immédiatement, contre 38,5% souhaitant son maintien, selon un sondage d'opinion réalisé jeudi par la radio publique israélienne.
Le président est également soupçonné d'avoir privilégié des demandes de grâce présentées par des prisonniers liés à ses amis politiques.
Le président ne bénéficie d'aucune immunité liée à sa fonction, et le conseiller juridique du gouvernement, Menahem Mazouz, qui fait office de procureur général, peut prononcer son inculpation sur la foi des résultats de l'enquête de police.
Un des avocats du chef de l'Etat, Me Zion Amir, a rejeté en bloc les soupçons pesant sur son client. Il a souligné que celui-ci a fait l'objet d'une tentative de chantage d'une ex-employée, et qu'"il n'a aucune raison de démissionner".
M. Katzav a l'intention de participer, "comme prévu", à la séance d'ouverture de la session d'hiver du parlement le 3 septembre, selon un communiqué de la présidence de l'Etat.
Ce scandale fait les gros titres de la presse, et la plupart des commentateurs estiment que la démission du président est inéluctable.
Plusieurs candidats à sa succession sont déjà évoqués, notamment l'ex-grand rabbin d'Israël, Israël Lau, le ministre des Infrastructures, Binyamin Ben Eliezer, la députée travailliste Colette Avital, l'ex-président du parlement, Réouven Rivlin, et enfin le vice-Premier ministre, Shimon Peres.
ChW/dlm/mfo



Jeudi 24 Août 2006
AFP/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 5095 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32