Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le ministre Henri wanzet-Linguissara regagne Bangui après une mission conjointe à Niem-Yéléwa

Bangui, 1er juin (ACAP) – Le ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité uublique, Henri Wanzet-Linguissara, a regagné Bangui, vendredi 31 mai 2019, après avoir rencontré le chef de Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R), Bi-Sidi Souleymane, alias Sidiki, dans son quartier général à Niem-Yéléwa, (Nord-ouest), accompagné du représentant de l’Union Africaine, Mathias-Bertino Matondo, et du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Kenneth Gluck.



L’objectif de la mission conjointe est de vérifier si l’ultimatum lancé par le gouvernement est respecté par le chef du groupe armé des 3R, après les tueries perpétrées le 21 mai dernier par ses éléments ayant causé la mort d'une quarantaine de personnes à Paoua.
 
Le ministre Wanzet-Linguissara a déclaré que Bi-Sidi Souleymane a avoué que ce sont ses éléments qui ont perpétré le massacre du 21 mai dernier à Paoua.
 
Ce dernier a promis remettre les autres auteurs de ces tueries à la justice, hormis les trois présumés auteurs déjà livrés à la gendarmerie nationale, a indiqué le membre du gouvernement,  ajoutant que les barrières sont levées et les enquêtes sont avancées pour déterminer les causes des tueries.
 
En abordant la question du Désarmement, de Démobilisation, de Réinsertion et de Rapatriement (DDRR), le responsable de la sécurité publique a soutenu que le responsable des 3R a donné son accord pour le désarmement et cette opération commence dans 15 jours à compter du 31 mai dernier.
 
Le représentant de l’UA, Mathias-Bertino Matondo, s’est réjoui de la position de Sidiki, qui a soutenu l’accord de paix, tout en soulignant que « Sidiki est le principal initiateur de l’accord de paix et du développement, donc il n’est pas près pour boycotter cet accord politique pour la paix et la  réconciliation nationale ».
 
M. Kenneth Gluck de la MINUSCA a fait savoir que les forces onusiennes ont multiplié leurs patrouilles terrestres et aériennes dans les zones affectées, tout en réaffirmant l’engagement de son institution à soutenir la Justice centrafricaine dans les enquêtes.
 
Il convient de signaler que dans cette mission conjointe conduite par le chef du département  de l’Intérieur, on notait également la présence du représentant  de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et celle du ministre délégué au développement représentant les 3R dans le gouvernement.
 
 

Samedi 1 Juin 2019
François Biongo / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 5272 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32