Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le ministre Djoubaye-Abazene présente les actions gouvernementales dans le domaine des droits de l’Homme à la Haye

Bangui, 15 Oct. (ACAP) – Le ministre en charge de la Justice, des Droits Humains, de la Bonne Gouvernance, garde des Sceaux, Arnaud Djoubaye-Abazene, a présenté le 06 octobre 2021 à la Haye, les actions accomplies par le gouvernement centrafricain dans le domaine des droits de l’Homme en termes de lutte contre l’impunité et la stratégie nationale de la promotion des droits de l’Homme.



Le ministre de la Justice, Arnaud Djoubaye-Abazene, a affirmé d’abord le bon fonctionnement des juridictions ordinaires sur l’ensemble du territoire national qui se traduit par le redéploiement des acteurs judiciaires, pénitentiaires et des services publics de la justice.
 
Le ministre d’Etat, a informé que les audiences de la Cour Martiale de Bangui viennent de prendre fin à l’issue des quelles, des peines exemplaires ont été prononcées à l’encontre des militaires coupables.
 
Il a indiqué par ailleurs que le gouvernement centrafricain vient de doter l’Inspection générale de l’Armée nationale d’un texte organique spécifique qui lui confère la mission de veiller, à l’observation et à l’application des lois et règlements militaires.
 
A cet effet, le membre du gouvernement a exhorté les partenaires à soutenir l’Inspection générale de l’Armée nationale dans le cadre de sa mission pédagogique et disciplinaire.
 
Le ministre, Djoubaye-Abazene a révélé que la tenue des premières audiences de la Cour pénale spéciale (CPS), est prévue avant la fin de l’année avec l’instruction en cours de 12 dossiers.
 
Il a rappelé que le dialogue républicain censé ramener la paix dans le pays est en marche avec l’installation officielle par le Chef de l’Etat le 2 septembre dernier du comité d’organisation dont les travaux sont avancés.
 
Cependant, le membre du gouvernement a déploré qu’au moment où se tient cette session, la coalition des patriotes pour le changement (CPC), continue de commettre de graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire sur le territoire.
 
Selon lui, le cas le plus saignant et récent est celui du massacre d’une vingtaine de personnes civiles, commis le 5 octobre dernier dans la localité de Bambari par la CPC.
 
Il a lancé un appel à la communauté internationale d’inscrire la République Centrafricaine dans leur agenda et à accorder une attention particulière aux victimes.
 
 
 
 

Samedi 16 Octobre 2021
Chastelle LEMET / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 2283 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32