Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le code de justice militaire présenté aux forces de sécurité de Beloko

Bouar, 26 juin (ACAP) - Une trentaine d’éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) de Beloko (578 km ouest de Bangui à la frontière Camerounaise) ont participé, mercredi 26 juin, à une séance de sensibilisation sur le code de justice militaire, a appris l'ACAP mercredi d’une source locale.



les FDS posant devant la brigade de douane de Beloko après  sensibilisation le 26 juin 2019
les FDS posant devant la brigade de douane de Beloko après sensibilisation le 26 juin 2019
Le but de cette activité conduite par une équipe venue de Bangui est de vulgariser le contenu dudit code auprès des militaires, gendarmes, policiers, douaniers et agents des eaux et forêts de cette localité.

Le colonel Thierry Yarafa, chargé de mission en matière de projet au ministère de la Défense nationale, chef de la mission de sensibilisation, a indiqué que les éléments de sécurité des provinces doivent être au même niveau d’information que ceux de Bangui qui ont déjà été sensibilisés dans ce sens.

 « Il est question de faire  approprier aux participants  les dispositions de ce code car ils sont les premiers à constater les infractions et à les faire remonter. Cela leur permettra de recadrer leur comportement dans l’exercice de leurs fonctions pour ne pas tomber sous les verrous de la justice », a-t-il expliqué.

Selon lui, tous les dossiers en instance au tribunal militaire permanent seront transmis automatiquement au niveau des nouvelles juridictions, notamment le tribunal militaire en ce qui concerne les délits et contraventions, et à la cour martiale pour les crimes.

L’adjudant-chef Bienvenu Désiré Ngouaniaka, commandant de brigade de Koundé (32 km de la frontière avec le Cameroun) se réjouit d’avoir participé à cette sensibilisation : « c’est une bonne chose que la hiérarchie ait pensé à nous. J’ai découvert qu’avec ce nouveau code le tribunal militaire permanent est appelé à disparaître au profit du tribunal militaire et de la cour martiale».

« je ferai de mon mieux pour pouvoir vulgariser à mon tour le contenu de ce nouveau code à tous mes éléments qui n’ont pas participé aujourd’hui car cela revêt une importance capitale », a annoncé l’inspecteur adjoint des douanes Bruno Amoros, commandant de brigade de Beloko. 

Promulgué le 24 mars 2017, le code de justice militaire vient à point nommé recadrer le comportement des porteurs d’uniformes dans l’exercice de leurs missions pour ne pas tomber sous le coup de la justice.

Signalons que cette activité s’inscrit dans une campagne de sensibilisation des FDS qui a été lancée le 17 juin dernier dans plusieurs préfectures, à l’exception de la Vakaga, de la Sangha-Mbaéré et du Haut-Mbomou.

Cette campagne est organisée par le ministère de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’armée avec l’appui de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation de la Centrafrique.

Un exemplaire dudit code et des prospectus ont été remis à chaque participant pour une meilleure appropriation.

Jeudi 27 Juin 2019
F.G

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 5276 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32