Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le chef rebelle Larma Soum Jean Jacques condamné à perpétuité

Bangui, 18 Août (ACAP) La cour criminelle de Bangui, présidée par le magistrat Jean-Noël Bangué, a condamné vendredi à la peine de détention perpétuelle le chef rebelle Larma Soum Jean Jacques, ancien porte-parole de l’Armée populaire pour la restauration de la République et de la démocratie (Aprd), un des groupes rebelle opérant dans le Nord de la République Centrafricaine.



Centrafrique/justice :

La Cour a également prononcé une peine de 10 ans de prison ferme à l’encontre des accusés Bénanou Francois, Sialbé Alain, Kalbadji Bonaventure, reconnus coupables de vol qualifiés, de pillages et destruction de biens.

Elle a, en revanche, fait preuve de clémence en décidant l’acquittement pur et simple de cinq co-accusés de Jean-jacques Larma, à savoir notamment le gardien de la paix Marcel Mornadji ainsi que Sosthène Guétel Dilamkoro et Lydie Florence Ndouba, deux responsables du Mouvement de libération du peuple centrafricain (Mlpc, ancien parti au pouvoir).

Le président Jean-Noël Bangué a également annoncé l’inculpation de l’ancien président Ange-Félix Patassé et son fils Sylvain ainsi que de Martial Béti Marace, Thierry Kiandji, Proper Ndouba, Magloire Guétel, Aladina Frédéric et Hubert Zénga.

Le Procureur général Modeste Bria avait requis leur inculpation pour complicité et co-action d’atteinte à la sûreté intérieure, complot rébellion, rébellion armée, assassinat, vol, coups et blessures volontaires, destructions des biens publics et privés, pillage, détention illégale d’armes et munition de guerre et ordonne la disjonction de la procédure.

Soldat de première classe au Bataillon d’infanterie territoriale (BIT), Jean-jacques Larma est, selon ses propres aveux, entré en rébellion en septembre 2005 et a dirigé ou participé à l’attaque de plusieurs localité du Nord du pays, dont Markounda, Kabo, Bémal et Paoua entre autres.

Son procès intervient 6 mois après son arrestation, le 24 février 2006 à Bangui.



Vendredi 18 Août 2006
Sébastiebn Lamba

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIAL
Acap Rédaction | 20/04/2020 | 1373 vues
00000  (0 vote)
1 sur 21

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur